Publisher Theme
Art is not a luxury, but a necessity.

Labé : la COVID-19 a impacté le taux de fréquentation des femmes enceintes dans les services hospitaliers

Dans la cité de Karamoko Alpha Mo Labé, les femmes enceintes avaient du mal à fréquenter les services hospitaliers à cause de l’état d’urgence sanitaire édicté par l’Etat contre la COVID-19. A la maternité de l’hôpital régional de Labé, le taux de fréquentation avait diminué et les femmes ne venaient pratiquement pas pour accoucher.

Elles préféraient appeler des agents qui sont proches d’elles pour l’assistance « certaines attendaient vers le matin pour aller accoucher dans les quartiers avec les agents qui sont proches de leur domicile mais depuis que le confinement et le couvre-feux ont été levés, la fréquentation est revenue comme d’habitude » explique Docteur Fatim médecin chef de la maternité de l’hôpital régional de Labé.

S’agissant des dernières statistiques Docteur Fatim poursuit en ces termes « le nombre de césarienne varie de 100 à 110 par mois et les accouchements varient entre 300 à 350 accouchements par voie basse donc ça c’est stable. La salle d’accouchement est ouverte 24h/24 et les sages-femmes se relaient aussi là-bas comme au niveau de la maternité. Au niveau des centres de santé il n’y a aucun problème tout se passe à merveille » confirme-t-elle.

Pour le cas des femmes qui sont réticentes à aller vers les services hospitaliers, la spécialiste conseille à celles-ci de changer d’idée. Selon elle, il est important que les femmes fréquentent les hôpitaux parce qu’ils sont faits pour elles et que les maternités sont faites pour celles qui ont des difficultés lors de l’accouchement.

De Labé Mamadou Lamarana Bah pour actualitefeminine 620 13 20 28

 

Share Button

Comments are closed.

Switch to mobile version