KINDIA/reprise des cours: engouement morose à l’Université Foulayah

Après trois mois d’interruption des cours causée par la pandémie du Coronavirus, certains étudiants de Kindia ont repris ce lundi 29 juin 2020 le chemin de l’université Foulayah. Cependant l’engouement est morose, il n’y avait pas assez d’étudiants pour cette première journée.

Dans cet établissement, plusieurs dispositions ont été prises comme l’indique Docteur Daniel Lamah recteur de cette institution «Nous avons déjà un dispositif de kits pour maitriser la situation et contrôler de près le respect des gestes barrières. Il y a des Kits de lavage des mains à la rentrée de chaque salle de classe, chaque bureau, les toilettes et certains espaces publics. En ce qui concerne la distanciation là où on avait 150 ou 160 étudiants dans un même groupe pédagogique, on les a répartis en 30 ou 35 étudiants par groupe pédagogique. Les étudiants sont programmés par département pour permettre la distanciation » explique-t-il.

105517677_920942828382156_3022379007152783953_nMalgré les dispositions prises par les responsables de cette université, l’ambiance était morose pour cause, certains étudiants sont déjà rentrés chez eux « Il n’y a pas assez d’engouement mais comme c’est le premier jour ce n’est pas facile. Certains étudiants préfèrent rester à la maison le premier jour pour attendre le constat des autres. Mais il y a des étudiants aussi qui sont partis chez leurs parents mais comme la reprise a eu lieu, je pense qu’ils seront là dans les jours avenir » souligne M. Doré enseignant-chercheur.

Des étudiants apprécient la reprise des cours malgré quelques difficultés. C’est le cas d’Aminata Mansaré étudiante en licence 3 lettres modernes « je suis très contente de reprendre les cours après tout ce temps perdu et je suis engagée à respecter les mesures sanitaires pour me protéger contre cette pandémie » promet-elle.

La reprise des cours intervient dans un contexte plutôt difficile pour les élèves et étudiants du pays à cause de l’augmentation du prix du transport. Une situation qui interpelle l’autorité en place de régulariser ce secteur afin d’aider la population à vaquer à leurs activités.

Mamadou Samba Diallo 657835989

Share Button

Comments are closed.

Switch to mobile version