Kankan/semaine des médias: la vaccination et transfusion sanguine au centre des débats

Au compte de la célébration de la semaine des médias, plusieurs points liés aux programmes sanitaires ont été débattus entre journalistes, citoyens et professionnels de la santé dans la commune urbaine de Kankan. Cette rencontre a permis d’échanger sur les réformes engagées pour faciliter l’accès des populations aux soins de qualité.

C’est dans cette perspective qu’une émission spéciale diffusée sur les ondes des radios privées de la place, Que Mme Condé Adama Kourouma l’infirmière d’Etat et activiste de l’ONG APIF (Association pour la promotion des Initiatives Féminine) a fait plusieurs éclaircissements notamment sur la transfusion sanguine et la vaccination à Kankan.

« D’abord la transfusion sanguine qui est l’opération consistant à injecter par perfusion intraveineux du sang ou des dérivés sanguins, n’est pas ancrée dans la culture des citoyens de Kankan Nabaya. Donc à Kankan, ce n’est pas du tout facile. Si les collecteurs mécanisent des sensibilisations sur place, surtout auprès des étudiants et les militaires qui sont les principaux donneurs, je pense qu’il y’aura une grande quantité de sang pour sauver des vies dans les hôpitaux de Kankan » explique-t-elle.

Consciente de la retenue de certains citoyens à faire des dons de sang, la spécialiste donne les avantages liées à ce acte « Il ne faut pas que les gens aient peur. Quand on est majeure, on doit aller librement donner son sang pour sauver les femmes césarisées, celles qui font des hémorragies à l’accouchement, des accidentés ainsi de suite. C’est un acte pour sauver des vies, il n’y a aucun risque. Avant de donner ton sang à autrui, on analyse. Il existe des garde-fou pour ne rien divulguer de personnel » A-t-elle précisé.

Pour ce qui est de la vaccination, elle rassure qu’elle est gratuite « La vaccination est gratuite. Complètement gratuite. Si on vous soutire des sous pour cela, nous responsables ne sommes pas informés. Quand on vous soutire de l’argent, il faut informer les responsables. Le gouvernement a subventionné la vaccination, elle est totalement gratuite. On ne paie pas pour l’échographie, on ne paie pas à l’accouchement et on ne paie pas à la vaccination. Donc si vous ne nous informez pas, nous ne saurons jamais qu’on soutire de l’argent » conclu-t-elle.

Share Button

Leave A Reply

Your email address will not be published.

Switch to mobile version