Publisher Theme
Art is not a luxury, but a necessity.

Kankan/ COVID-19: Des femmes qui font la culture maraîchère lancent un cri de cœur à l’Etat

Apparemment, cette crise sanitaire du nouveau Coronavirus ne laisse aucun secteur sur son chemin. De nombreuses activités économiques sont impactées négativement à travers le pays. Dans la commune urbaine de Kankan, les femmes qui pratiquent la culture maraîchères sont fortement touchées par cette crise sanitaire liée à la Covid-19.

Aux alentours du fleuve Milo notamment le quartier Salamany, Briqueterie, Kankankoura et le quartier Bordo, sont les lieux dont bon nombre de femmes de la ville de Kankan pratiquent cette activité maraîchère afin de subvenir à leur besoin. Cependant, ces braves dames qui évoluent dans ce secteur agricole sont fortement affectées par cette crise sanitaire et sont confrontées à d’énormes difficultés en cette période.

« Depuis l’apparition de cette crise sanitaire de Coronavirus, nous souffrons énormément, nous faisons la culture maraîchère mais les produits ne sont pas écoulés. Actuellement on a même réduit la production parce que ça ne marche pas. Même les gens qui apportent de l’eau pour nous afin d’arroger ont complètement abandonné, ce qui  impacte aussi nos plantations. En réalité, cette crise sanitaire a gravement bouleversé nos cultures maraîchère » a expliqué Fatoumata Diawara rencontrée dans les périphériques de quartier Bordo.

Pour sa part, Aminata Traoré une autre femme qui fait la culture maraichère lance son cri de cœur à l’Etat.

« Je demande au gouvernement de se focaliser sur cette activité pour qu’on puisse avoir des appuis. Cette année on est confrontée à beaucoup de difficultés sinon avant on parvenait à joindre les deux bouts dans cette culture maraîchère, mais actuellement c’est le contraire nos salades, tomates et autres sont presque anéantis. Les vendeuses ne viennent plus et ce qui est dans les marchés ne bougent pas » lance-t-elle.

A l’image de la commune urbaine de Kankan, plusieurs activités des femmes des autres préfectures du pays sont négativement impactées par la pandémie à COVID-19.

Facely Sanoh depuis Kankan pour actualitefeminine

Share Button

Comments are closed.

Switch to mobile version