Guinée: Des acteurs de la santé demandent au gouvernement la contribution de plus d’un million dollars pour le fond mondial

Des acteurs de la santé réunis en club des Amis du monde (CAM) ont interpellé ce mardi 01er octobre au cours d’une conférence de presse à Conakry, les décideurs à faire face à certains aspects qui assaillent l’univers du secteur sanitaire notamment le VIH, la Tuberculose et le Paludisme.

Cette plaidoirie rentre dans le cadre de la collecte de fond pour la 06ème  reconstitution du fond mondial pour la lutte contre le VIH, la Tuberculose et le Paludisme « Le 10 octobre prochain, le monde entier doit se réunir en Lyon en France, il va falloir quand même que le bilan soit et que le monde mobilise plus de 14 milliards de dollars pour faire face à ces trois maladies qui affectent dangereusement les Pays Africains en général. Le paradoxe pour notre Pays, en 2016 le monde entier avait constitué le fond mondial pour les trois ans qui vont finir en 2020, la Guinée n’a pas pu contribuer, parmi les 14 pays Africains qui ont contribué la Guinée ne figure pas, mais quand on voit sur cette liste le Bénin, le Nigeria, Kenya deviennent donateurs, récepteurs du fond mondial, et nous on est devenu juste un récepteur du fond mondial » explique Boubacar Sylla Coordinateur du CAM.

Si en 2016, Ebola a été l’argument de la non contribution de la Guinée, cette année la production de la bauxite a triplé dans notre pays « on a triplé la production de la bauxite de notre pays, on a assez de ressources que nous sommes en train d’investir, nous avons demandé humblement au Président de la République de Guinée, le Pr. Alpha Condé, d’accepter d’aller à Lyon, pour ce qu’ils font pour la santé en Guinée. La deuxième demande adressée à notre gouvernement c’est de contribuer cette fois ci, à hauteur de 1million 500 mille dollars, ce qui fait à peu près 13 milliards de francs guinéens » lance monsieur Sylla.

Pour ces acteurs de la santé, cette contribution permettra à la Guinée de quitter au rang des récepteurs universels « cela peut apporter à la Guinée, nous ne serons plus sur récepteur universel. Imaginez depuis 2003 le fond mondial appui la Guinée, on a décaissé près de 338 millions de dollars, les autres contribuent pour nous, et nous on ne veut pas contribuer pour nous même » signale-t-il.

En 2018 selon les membres de ce club, en Guinée 100 enfants de 0 à 05 ans ont été hospitalisés et 45 l’étaient pour le Paludisme. Chez les femmes enceintes sur 100 hospitalisées, 30 l’étaient pour le Paludisme.

Mansaré Soumah Naby Moussa 628820256

 

Share Button

Leave A Reply

Your email address will not be published.

Switch to mobile version