Santé : Voici les informations sur le cancer du col de l’utérus (interview)

Le cancer du col de l’utérus est une maladie qui touche bon nombre de femmes dans le monde et plus particulièrement en République de Guinée. Elles sont nombreuses ces femmes qui sont victimes de cette pathologie et qui ne savent pas les causes, comment reconnaitre les signes et comment l’éviter avant qu’il ne soit trop tard. Notre rédaction est allé au près du Professeur Bangaly Traoré Chef de service de cancérologie à l’hôpital National de Donka pour plus d’informations.

Actualitefeminine : Bonjour Pr Bangaly, c’est quoi le cancer du col de l’utérus ?

Pr Bangaly : Le col de l’utérus est la partie de l’utérus qu’on perçoit à travers le vagin c’est-à-dire la boule qui est dans le vagin. Ce col de l’utérus comporte deux parties la partie visible et la partie qui est dans l’orifice cervical c’est à dire dans le canal qui conduit le col de l’utérus.  Il y a l’exo col et l’endo col, ces deux parties se rejoignent à travers ce qu’on appelle la jonction entre les deux et c’est à ce niveau surtout que se passe la majorité des maladies appelée cancer ou légion de cancérologie du col de l’utérus.

Alors pour ce qui est du cancer, c’est une multiplication cellulaire anarchique et désordonnée qui se développe au dépend des cellulaires normaux exposés à des facteurs favorisant et qui détruisent l’organe dans lequel des cellules formés. Ces cellules se dissimulent également dans l’organisme pour donner naissance à ce qu’on appelle des mitisetage ou mitigeassions secondaire, et c’est souvent cette dissémination qui est responsable des décès des patients, Donc de façon générale c’est une tumeur maligne qui se développe au dépend d’un organe ou du col de l’utérus qu’on appelle le cancer du col de l’utérus.

Actualitefeminine : Quels sont les causes du cancer col l’utérus ?

Pr Bangaly : parmi les facteurs favorisant, on a l’insertion par le Virus du papillonnement qui est retrouvé dans plus de 70 % des cas de cancer du col de l’utérus. Ces infections c’est à dire le virus du papillon humain se  transmet par voie sexuelle et donc se le principal facteur de l’utérus favorisant en plus de ce virus il y a la Consommation de tabac, vous savez qu’une femme peut-être une fumeuse ou une consommatrice de tabac comme elle peut-être enfumée à travers la consommation de son Mari et il y a aussi la sous-alimentation le déficit immunitaire causé par l’infection du virus efficiente, donc ce sont les principaux facteurs du virus, facteurs favorisant de retrouver dans le cancer du col de l’utérus .

Actualitefeminine : comment reconnaitre un cancer du col de l’utérus ?

Pr Bangaly : le signe le plus fréquent c’est de retrouver un saignement vaginal après le Rapport sexuel, c’est ce qu’on appelle métrorragie provoqué ou saignement post proyitale c’est à dire saignement après le rapport sexuel, ce saignement passe souvent inaperçu. Il y a aussi les femmes qui ont des pertes vaginales également des femmes qui ont des douleurs pendant les rapports sexuels, alors ces signes sont des signes d’alerte ça ne signifie que tous les saignements ou toutes les douleurs pendant les rapports sexuels ou toutes les pertes sont des cancers du col de l’utérus, mais il faut aller dans les centres ou structures de santé les plus proches pour être orienter sur la nature. Je n’insiste pas sur les autres signes, les femmes concernées vont venir à l’hôpital ce sont des signes qui traduisent en un stade avancé de la maladie.

Actualitefeminine : Comment traite-t-on cette maladie ?

Pr Bangaly : Il y a l’intervention chirurgicale et il faut faire la part des choses entre le stade de développement de la maladie, il y a des divisions cancéreuses qui ne sont pas encore des cancers, mais dont le traitement peut éviter l’apparition du cancer. Il y a le cancer qui est à sa phase de début et le cancer qui est à son stade avancé, alors si c’est une légion précancéreuse du col de l’utérus et si elle n’est pas étendue, le traitement peut se faire tout simplement par une congélation c’est à dire une Cryo congélation en appliquant une sonde appelée la cryothérapie ou une sonde avec une plaque chauffante pour traiter la légion, donc ça c’est un traitement qui est destructeur. On peut aussi faire le traitement par l’ablation de la légion par la chirurgie ça concerne surtout quand les légions sont étendues sur le col de l’utérus donc ces légions cancéreuses du col de l’utérus ne nécessitent pas forcément l’ablation de l’utérus mais avec une intervention limitée sur le col on peut traiter la légion pour empêcher que la légion précancéreuse se transforme en une légion cancéreuse. Maintenant lorsque ceci n’est pas possible on est face à un cancer débutant donc à ce stade c’est l’intervention chirurgicale qui consiste à enlever la totalité de l’utérus, lorsque la légion est avancée il faut y associer une radio thérapie qui malheureusement ne se fait pas sur place, donc quand la radio thérapie est nécessaire on envoie les malades à l’extérieur pour être traitées, ce traitement peut être associé à une chirurgie comme elle peut suffire pour traiter complétement les femmes malades, il est souvent couplé à la chimiothérapie qui permet d’optimiser ou d’améliorer l’efficacité de son traitement.

Actualitefeminine : Quel conseils pourriez-vous donner aux femmes ?

Pr Bangaly : à défaut d’être vaccinée du virus du papillonnement parce que qu’on n’en a pas, je recommande à toutes les femmes d’aller dans les structures de santé les plus proches pour se faire dépister, il y a aussi le service de cancérologie, il y a la polyclinique qui est un centre de l’association de la lutte contre le cancer qui aussi pratique le dépistage et le traitement des légions précancéreuse du col de l’utérus, c’est à ce prix en l’absence des vaccination qu’on peut éviter la survenue du cancer du col de l’utérus.

Interview réalisée par Korka Bah 622 61 12 41

 

Share Button

Leave A Reply

Your email address will not be published.

Switch to mobile version