Santé: le rôle des organisations de la société civile et des médias au coeur d’un atelier à Conakry

Les acteurs de la santé, la société civile et les médias étaient ce mercredi 03 avril dans un réceptif hôtelier de la place pour des journées de réflexion sur le rôle des organisations de la société civile et des médias dans la mise en oeuvre de la stratégie de communication du ministère de la santé.

Ce projet de participation des citoyens à la gouvernance de la santé financé par  »l’USAID » en collaboration avec le ministère de la santé s’agit d’engager les leaders dans la politique de santé guinéenne<<Dans son programme de coopération avec l’État guinéen, USAID à travers le projet CIHG, avait soutenu le ministère de la santé, à mettre en place une stratégie, un plan de communication avec les objectifs qui sont déjà énumérés, au niveau de la communication externe, il s’agit d’engager les citoyens, les Leaders d’opinions et communautaires aussi que la société civile dans des éléments de politique de santé>> explique Laurence UWERA Représentant de l’USAID.

Autre facette de cet atelier est de mettre en lumière le rôle des acteurs concernés <<Plus que jamais, cette rencontre est une opportunité de mettre en lumière le rôle des médias et de la société civile de plus en plus important dans le système de santé en général et particulièrement au niveau communautaire mais qui mérite une attention et un soutien>> précise Dr Taliby Kaba du direction de la promotion de la santé.

Dans son discours d’ouverture, le secrétaire général du ministère de la santé avance les attentes de son département <<pendant ces trois jours, des réflexions seront organisées à cet égard nous avons des attentes fortes, connaitre les domaines de responsabilité autour desquels nous allons bâtir notre communication stratégique, aussi bien de façon verticale que de façon horizontale, mais surtout trouver les moyens d’accompagner la mise en oeuvre des stratégies retenues dans le document de politique. Le plus important dans la santé n’est pas la restauration, mais plutôt la sauvegarde, pour y arriver, on a besoin de la société civile des médias>> déclare Dr Sékou Condé.

Cet atelier prendra trois jours allant du 03 au 05 avril 2019.
Mansaré Soumah Naby Moussa 628-820-256

Share Button

Leave A Reply

Your email address will not be published.

Switch to mobile version