Premières pluies à Conakry : Voici les dispositions prises par la mairie de Ratoma

Les premières pluies à Conakry commencent déjà à endeuiller certaines familles de la capitale. Les caniveaux sont bouchés, les marchés sont inondés d’ordures, les routes sont presque impraticables. Pour pallier à tout problème d’inondation qui pourrait conduire à des pertes en vies humaines à la saison pluvieuse, les autorités communales de Ratoma travaillent d’arrache-pied pour mettre des dispositions en place.

Dans une interview qu’il a accordé à notre rédaction, le directeur des micros réalisations de Ratoma nous décline la stratégie de la mairie « nous sommes en train de réfléchir par quelle stratégie il faut passer pour essayer vraiment d’éviter ces cas d’inondations, on est en train de cibler aujourd’hui les quartiers à risque d’inondation. Les quartiers ont commencé déjà à déposer leur liste et à partir de ça nous allons essayer de faire une correspondance, faire un plaidoyer auprès du ministère de l’aménagement du territoire pour essayer de voir dans quelle circonstance on peut intervenir et maintenant là même avec les TP, pour voir dans quelle mesure on peut curer les caniveaux qui sont bouchés, parce que l’inondation c’est suite à ces caniveaux qui sont pleins d’ordures au niveau des secteurs» explique Mr Frigui Camara.

Toutefois, la commune de Ratoma n’a pas suffisamment de moyens pour mener ces différentes actions « on avait 32 compétences qui sont aujourd’hui regroupées en 14 compétences dont l’assainissement, mais aujourd’hui les communes de Conakry n’ont pas les moyens de leur politique d’assainissement, on n’a pas de ressource fiable, nécessaire pour jouer pleinement cette compétence qui est une compétence dévolue à nous » témoigne-t-il.

En ce qui concerne les marchés publics de ladite commune où plusieurs femmes sont exposées à l’insalubrité, il sera l’objet d’une réunion selon M. Camara afin que des entreprises engagées pour l’assainissement de ces lieux prennent leur responsabilité « les marchés sont gérés par les PME  »les petites et moyennes entreprises », c’est à partir de ça nous convoquons les petites et moyennes entreprises pour qu’elles prennent les dispositions idoines, pour ne pas que les déchets continuent en s’entasser au niveau des marchés, toutes entreprises qui n’obéit pas à cette procédure se verra résilier de ce contrat » précise le directeur des micros réalisations.

Il faut noter que c’est suite à un appel d’offre officiel organisé par le ministère de l’administration du territoire, que ces PME sont rentrées en contact avec les mairies.

Mansaré Soumah Naby Moussa 628820256

Share Button

Leave A Reply

Your email address will not be published.

Switch to mobile version