Mort de Mamoudou Barry: Les propos de sa veuve font couler les larmes de l’assistance

Le corps de Dr Mamoudou Barry, enseignant chercheur guinéen tué en France par un turc a été exposé ce dimanche 04 août dans l’amphithéâtre de l’Université Général Lansana Conté de Sonfonia, où il a fait ses études universitaires avant de rejoindre la France pour son master et le Doctorat. Cette exposition de la dépouille de feu Dr Mamoudou Barry a connu la présence des ministres de l’enseignement supérieur de l’enseignement professionnel et celui de la citoyenneté.

Ce symposium était marqué par les mots de la veuve de Dr Mamoudou Barry, une jeune femme qui ne pouvait contenir ses larmes quant à cette tragique disparition de son mari.  Mme Barry a surtout fait cas de sa petite fille qui ne connaitra pas son père, des propos qui ont fait couler les larmes à l’assistance « je vous remercie d’être venus aussi nombreux pour honorer la mémoire de mon docteur Barry Mamoudou, qui est le papa de ma fille Fatoumata Diariou âgée de deux ans et deux mois, qui n’a pas eu la chance de connaitre qui était son père, qui était ce grand homme brillant. Grâce à votre soutien ça me rassure que demain ma fille saura qui était son père » dit la veuve en sanglot.

Reconnaissant l’engagement qu’avait Dr Mamoudou Barry, le recteur de Sonfonia dans son discours a souhaité que la bibliothèque de la faculté des sciences juridiques et politiques porte le nom du défunt « son séjour en France n’a jamais affecté l’attachement, l’amour profond qu’il avait pour son université d’origine. Pour preuve de 2017 à 2019, Dr Mamoudou Barry avait réussi l’exploit de collecter et d’envoyer à ses frères plus de 1200 ouvrages de droit et sciences politiques, c’est pourquoi nous proposons au conseil de l’université dès l’ouverture prochaine des classes, que la bibliothèque de la faculté des sciences juridiques et politiques porte le nom de Dr Mamoudou Barry » a proposé Amadou Koréa Bah.

Pour sa part, le ministre de l’enseignement supérieur rassure le soutien du gouvernement pour que justice soit faite « au nom du Président de la République et de son gouvernement, j’adresse une fois de plus mes condoléances les plus attristées à sa famille, à ses collègues. Je voulais également profiter de l’occasion pour rassurer sa famille du soutien total du gouvernement et d’œuvrer pour que justice soit rendue dans cette affaire douloureuse pour nous tous » promet le ministre Yero Baldé.

Le défunt Mamoudou Barry laisse derrière lui une fille âgée de deux ans et deux mois et une veuve inconsolable. Il regagnera sa dernière demeure ce lundi dans son village natal à Bolaroya à Mamou, dans la sous-préfecture de Dounet.

Mansaré Soumah Naby Moussa 628820256

 

Share Button

Leave A Reply

Your email address will not be published.

Switch to mobile version