Media/Fin du mandat des commissaires de la HAC : Voici le bilan de la déléguée de l’APAC-Guinée

Le mandat des commissaires à la Haute Autorité de la Communication HAC a pris fin le 10 mars 2020. Des représentants issus des différentes associations de presse de la République de Guinée ont rempli leur fonction de commissaires à la HAC.

Parmi ces organisations, l’Association des Professionnelles Africaines de la Communication APAC-Guinée a été vaillamment représentée par Mme Barry Hawa Camille Camara, journaliste, spécialiste en communication et actuellement conseillère en communication et relations publiques de l’ONG Plan International Guinée.

Selon Mme Barry, le bilan de cette mandature est globalement positif. Représentant une association féminine en tant que commissaire chargée à la formation, la spécialiste a investi considérablement dans la formation des femmes journalistes « j’ai essayé tant que je le pouvais à faire participer les femmes journalistes dans les formations que la HAC organisait. Nous avons assisté et pris part aux différentes activités qu’organisaient les associations féminines de presse: L’Association des Professionnelles Africaines de la Communication (APAC section Guinéenne), l’Alliance Femmes et Médias et l’Association des Femmes Journalistes de Guinée). Nous avons coaché l’AFJ pour sa participation à la session annuelle de l’Assemblée générale des femmes à New York, bien qu’elle n’a pas pu s’y rendre » annonce-t-elle.

Un autre collège de commissaires au sein de la HAC sera bientôt élu, il aura également pour mission de défendre les droits des journalistes tout en rappelant ceux-ci leurs devoirs envers la nation. A cet effet, l’ancienne présidente de l’APAC-Guinée lance un message à la future déléguée de l’association « Je m’adresserais à notre représentante, notre déléguée à la HAC: qu’elle accomplisse sa mission dans le strict respect des lois sur la liberté de la Presse et le fonctionnement de la HAC » conseille-t-elle.

Enfin Mme Barry Hawa Camille Camara exhorte les femmes journalistes et communicatrices à se former et se perfectionner, pour accéder aux postes de prises de décisions dans les organes de presse. Elle demande également à la nouvelle génération de femmes journalistes, d’investir dans les rédactions pour plus de parité dans les médias.

Hasso Bah

Share Button

Leave A Reply

Your email address will not be published.

Switch to mobile version