Manifestations de résistance: les femmes du FNDC demandent à la couche féminine de sortir massivement

C’est dans une déclaration rendue publique ce mardi 11 février à Conakry, que les femmes du front national pour la défense de la constitution  »FNDC » ont dénoncé les différentes barbaries exercées contre les manifestants pendant les manifestations.

Dans cette déclaration, les femmes du FNDC affichent leur engagement face à la banalisation de la vie humaine <<En effet, au fil des manifestations politiques et sociales, des centaines de morts s’accumulent sans la moindre enquête, a fortiori sans le moindre jugement. Face à cette banalisation de la vie humaine, nous ne cesserons de protester, de dénoncer, de manifester et d’exiger que justice soit faite afin que les parents des victimes puissent enfin faire leur deuil.>> s’engage le FNDC par la voix de sa porte parole Hadja Maimouna Bah Diallo.

Plus loin Hadja Maimouna dénonce <<L’impunité encourage la récidive, nous avons assisté ces derniers temps, à une nouvelle forme d’exaction touchant de manière violente la dignité humaine : c’est la prise d’otage de femme innocente préalablement malmenée et ensuite utilisée comme bouclier humain. Cette forme d’exaction a particulièrement choqué les citoyens, Une autre forme de barbarie que nous dénonçons violemment est l’attaque contre les blessés et les morts dans les cliniques privées.>> s’indigne-t-elle.

Autre forme de barbarie dénoncée, est le refus d’accepter les manifestants blessés ou morts par les hôpitaux publics <<Non contentes d’avoir tué et blessé les guinéens, les autorités ont ordonné aux hôpitaux publics de ne pas recevoir les manifestants blessés ou morts. C’est une expression de la haine noire qui a ainsi atteint le plus haut degré>> rajoute Maimouna Bah Diallo.

Face à toutes ces barbaries dénoncées, les femmes du FNDC invitent à une forte mobilisation <<c’est pour toutes ces raisons, que nous demandons à toutes les femmes de Guinée de rester mobilisées pour continuer le combat. Nous appelons toutes les femmes à sortir massivement demain mercredi et le jeudi pour participer activement à la manifestation du FNDC>> lance-t-elle.

Ces femmes ont aussi exigé l’arrêt immédiat des tueries et de tout type de violence à l’endroit des filles et fils de Guinée lors des manifestations pacifiques.

Mansaré Soumah Naby Moussa 628-820-256

Share Button

Leave A Reply

Your email address will not be published.

Switch to mobile version