Manifestations à Conakry: la porte-parole des femmes du FNDC revient sur le bilan

Dans une interview qu’elle a accordé à notre rédaction ce mercredi 16 octobre, la porte-parole des femmes du Front National pour la Défense de la Constitution est revenue sur le bilan de la manifestation lancée par le front depuis le lundi 14 octobre sur toute l’étendue du territoire national contre un troisième mandat de l’actuel président de la République de Guinée.

Jusque-là, il s’agit environ 8 morts et une cinquantaine de blessés selon Hadja Maimouna Bah Diallo « le bilan est là, il y’ a plus de 8 morts, plus de 50 blessés, des destructions de biens matériels. J’’ai vu des forces de l’ordre rentrer dans les concessions casser des parebrises, casser des vitres avec leurs fusils, quand le général dit que les forces de l’ordre sortent sans fusils, regarder les images ils sont tous armés jusqu’aux dents, pourquoi on voile la face? Pourquoi on se ment entre guinéens? C’est honteux, ce bilan est catastrophique et c’est voulu par le pouvoir, sinon ce que le FNDC réclame est très simple et c’est du devoir du Président de dire, je ne vais pas me présenter, je laisse tomber cette histoire de constitution » explique-t-elle.

Pour Hadja Maïmouna, c’est aux forces de l’ordre de stopper ces tueries à chaque manifestation « la seule façon d’éviter ces tueries est que les forces de l’ordre acceptent de jouer correctement leur rôle. Regardez tous ceux qui sont morts, étaient dans les quartiers, tués d’une manière très lâche, ils rentrent dans les quartiers, ils rencontrent un enfant isolé, ils le tire dessus, ils viennent, trouver deux jeunes assis devant leur portail à Wanidara ils ouvrent le feu sur eux, pourquoi? Parce qu’ils voulaient arrêter un vieux qui venait de la mosquée, la population s’est interposée, ils se sont fâchés et la meilleure façon de sortir leur haine, c’est de trouver deux enfants assis devant leur portail ouvrir le feu sur eux, le premier meurt sur place, le deuxième meurt à l’hôpital et le lendemain, ils viennent tirer sur le papa où on va ? » Déplore Hadja Maimouna Bah Diallo.

Hadja Maïmouna a tenu à signaler que dans certaines familles sur l’axe le Prince, les forces de l’ordre se sont introduites dans les foyers, renverser le repas des femmes.

Mansaré Soumah Naby Moussa 628820256

 

Share Button

Leave A Reply

Your email address will not be published.

Switch to mobile version