Manifestation du 14 octobre : le PADES demande à ses militants d’être un seul homme

Le PADES (Parti des démocrates pour l’espoir) a lancé un appel de mobilisation à ses militantes et militants pour la manifestation prévue le lundi 14 octobre sur toute l’étendue du territoire national. Cette annonce a été faite ce samedi 12 octobre à l’Assemblée générale du parti à Conakry.

Dans sa prise de parole la coordinatrice chargée des affaires politiques du parti s’est tout d’abord prononcée sur cette manifestation « Aux militantes et militants de PADES l’heure a sonné, il s’agit de notre manifestation, notre grande manifestation du lundi 14 octobre 2019, cette date va être inscrite dans les annales de notre pays, parce que le peuple de Guinée veut sortir d’un esclavage qui ne dit pas son nom, on a trop souffert et on est fatigué, quand on est fatigué de quelque chose, il faut l’exprimer, c’est cette expression que nous voulons démontrer le 14 octobre au vu et au su de tout le monde, à l’opinion nationale et internationale pour dire que le peuple de Guinée en a marre, on nous a miroité la démocratie, ce n’est pas ce qu’on a vu mais plutôt la dictature » déplore madame Dédé Dioubaté.

C’est pourquoi, elle appelle aux militants à une forte mobilisation «Ceci dit, au nom du président du parti, Dr Ousmane Kaba, au nom de tous les membre de la coordination générale, nous demandons aux militantes, militants, sympathisants du PADES de se mobiliser comme un seul homme pour prendre part à cette grande manifestation qui n’est pas liée à la vie de Dr Ousmane Kaba, des acteurs de la sociétés civile, de Cellou Dalein, de Sydia Touré, mais tout simplement à la vie de la population qui est en train de souffrir, il n’y a pas d’eau, pas de route, de d’électricité, pas de bonnes écoles on est fatigué et tous les jours c’est des milliards de dollars qui sortent dans notre Pays pour aller construire dans d’autres Pays, on est fatigué » lance-t-elle.

Abordant l’arrestation des membres du FNDC, notamment Sékou Koundouno et Abdouramane Sanoh, la coordinatrice des affaires réplique « on nous a fait apprendre ce matin que monsieur Koundouno et Sanoh du FNDC sont mis aux arrêts, mais ça ne nous intimide pas, ça ne nous fait pas reculer d’un pas, nous allons avancer, ils n’ont qu’à arrêter tous les leaders du FNDC, mais la population guinéenne va avancer et on ira jusqu’au bout » répond-t-elle.

Par ailleurs le PADES précise que cette manifestation s’agit d’une manifestation pacifique qui reste dans les limites de la loi et non de détruire les biens d’autrui.

Mansaré Soumah Naby Moussa 628820256

 

Share Button

Leave A Reply

Your email address will not be published.

Switch to mobile version