Publisher Theme
Art is not a luxury, but a necessity.

Labé/COVID-19: les activités de la direction préfectorale de la protection et des denrées stockées impactées par la pandémie

La direction préfectorale de la protection et des denrées stockées de Labé est un service rattaché au département préfectoral de l’agriculture. Fraichement nommée à ce département, Mme Diallo Sarata nous explique comment elle travaille depuis son installation.

Depuis trois mois, Diallo Sarata est la patronne de la direction préfectorale de la protection et des denrées stockées de Labé. Son département n’a toutefois pas d’agents pour le moment et travaille avec les Auxiliaires pour la Défense des Cultures ADC qui se trouvent dans les différentes sous-préfectures en attendant qu’on affecte un personnel à son service. C’est d’ailleurs à cause de ce manque d’agents qu’elle n’a pas pu réaliser certaines actions rattachées à sa structure.

« Pour le moment je suis seule mais ils ont promis d’affecter des agents donc c’est au niveau du Ministère. On a pu faire peu d’activités parce que pour le moment nous n’avons même pas de stocks de produits phytosanitaires au niveau de la préfecture, nous avons fait la commande il y avait une mission du ministère qui était venue demander les besoins en intrants donc on a remonté les informations et c’est à leur niveau. Ils ont promis d’envoyer le stock en produit phytosanitaire donc en cas de demande des producteurs, si le stock est là on va fournir et on va procéder à l’application de ces produits au niveau des champs, on va appuyer les producteurs » indique-t-elle.

La nomination de dame Diallo Sarata Bah a également coïncidé à l’apparition de la pandémie à COVID-19 qui a fortement impacté les activités de son département « nous sommes en saison hivernale donc les gens viennent demander des produits phytosanitaires et nous les orientons au niveau du marché c’est là-bas qu’ils s’approvisionnent pour le moment mais s’ils ont besoin de nous pour l’appui technique on est disponible. Il y a eu des impacts du COVID-19 sur nos activités car les producteurs ont enregistré beaucoup de perte. Quand il y a eu le confinement on trouvait au marché des produits de quantités importantes qui sont pourris, y en a qui envoyaient au Sénégal, à Conakry même à Bamako pour revendre » dénonce-t-elle.

Conscient des difficultés que rencontrent actuellement les producteurs de Labé, le ministère à travers le PDAIG a envoyé des intrants, des produits Phytosanitaires, confirme la directrice préfectorale de la protection et des denrées stockés de Labé. Elle invite à cet effet, l’autorité locale à apporter son assistance aux paysans à travers des messages de sensibilisation et surtout informer les services techniques, d’appuyer les producteurs pour l’exécution de leurs campagnes agricoles.

De Labé Mamadou Lamarana Bah pour actualitefeminine 620132028

 

Share Button

Comments are closed.

Switch to mobile version