Kindia/SOS : atteinte d’éléphantiasis, cette femme lance un appel aux bonnes volontés

Atteinte de la filariose lymphatique communément appelé éléphantiasis, Mariam Ciré Sylla âgée d’une cinquantaine d’années, ne cache pas sa souffrance. Malade depuis 5 ans, cette ancienne commerçante est aujourd’hui seule après la mort de son unique fils qui s’occupait de lui.

« J’ai contracté cette maladie il y’ a de cela 5 ans, j’étais couchée un jour j’ai senti le besoin de me gratter, je me suis grattée entre temps mon pied a commencé à s’enfler. Chacun interprétait de sa manière, c’est ainsi mon frère m’a envoyé à l’hôpital Donka où j’ai subi une intervention chirurgicale avec docteur Cheik  à quatre millions cinq cent francs guinéens. En ce moment mon pied n’était pas encore comme ça, c’est après l’intervention que mon pied s’est enflé d’une manière inquiétante, ça me fait très mal mon corps chauffait trop. L’argent, les habits que j’avais tout est parti ! Je n’ai rien, je demande aux bonnes volontés de m’aider » narre-t-elle les larmes aux yeux.

Pour docteur Thierno Idy Sow, médecin chef adjoint du centre de traitement épidémiologique de l’hôpital régional de Kindia « cette maladie dont souffre Mariam Sylla, ce sont les filarioses ou éléphantiasis qui sont des  maladies parasitoses qu’on appelle des nématodes  parasitaires causés par des vers ronds » explique-t-il.

Selon le spécialiste, la  chance  de guérir cette maladie est faible, mais une prise en charge serait nécessaire pour la dame.

Mamadou Samba DIALLO 657835989

 

Share Button

Leave A Reply

Your email address will not be published.

Switch to mobile version