Publisher Theme
Art is not a luxury, but a necessity.

Kindia/reprise des cours pour la licence 1 et 2 : les étudiants n’ont pas répondu à l’appel

Comme annoncé précédemment par les autorités en charge de l’enseignement supérieure et de la recherche scientifique, les étudiants de la licence 1 et 2 ont repris le chemin de l’école sur toute l’étendue du territoire national ce lundi 7 septembre 2020.

À l’Université de Kindia, cette réouverture a été marquée par un manque d’engouement chez les étudiants. Le peu d’étudiants se trouvant dans ce temple du savoir sont satisfaits de la reprise, c’est le cas d’Aïssata Tiguidanke Bangoura licence 2 mathématique qui ne cache pas sa joie « je suis dépassée de joie de reprendre les cours aujourd’hui car on a trop duré à la maison. Tout ce repos va jouer sur notre formation parce qu’on risquait de désapprendre tout ce qu’on avait appris. Surtout dans notre département perdre beaucoup de temps ça fait mal. J’étais fatiguée de rester à la maison mais aujourd’hui je dis Dieu merci on a repris et tout se passe bien » indique-t-elle.

Ce manque d’engouement à l’université de Foulaya s’expliquerait par quelques raisons liées au déplacement de certains étudiants vers l’intérieur du pays et d’autres préfèrent toujours attendre le 2ème jour. Rencontrée dans l’enceinte de ladite université, Ramatoulaye Baldé de la  licence 1 géographie évoque quelques difficultés « cela n’a pas été facile pour moi parce qu’après l’arrêt des cours, j’étais partie chez moi à Labé. Donc on a rencontré d’énormes difficultés, les routes ne sont pas bonnes et le transport a augmenté, de Labé à Kindia j’ai payé 135.000 GNF sans compter le prix des bagages qui est aussi exorbitant. Je m’inquiète beaucoup pour nos amis qui quittent vers N’zerékoré et autre vu la distance et l’augmentation du transport, et s’ils viennent il faut payer la location, le transport et tant d’autres. Et ce matin nous sommes venus reprendre les cours mais le prof est absent, cela nous touche de payer le transport et venir sans rien faire» souligne-t-elle.

Les autorités guinéennes avaient fermées les universités pour éviter la propagation de la pandémie à coronavirus. Mais pour sauver l’année scolaire et universitaire, elles ont décidé de rouvrir les classes pour éviter une année blanche. À noter que les responsables de l’Université n’ont fait aucun commentaire sur la reprise.

Mamadou Samba Diallo 657835989 

Share Button

Comments are closed.

Switch to mobile version