Kindia/COVID-19: des femmes entrepreneures sollicitent l’appui de l’État Guinéen pour relancer leurs entreprises après Coronavirus

Des femmes entrepreneures de la cité des agrumes sont inquiètes quant à l’avenir de leur entreprise après la pandémie de COVID-19. Depuis l’apparition de cette maladie en République de Guinée, toutes les activités sont au ralenti à cause de l’état d’urgence sanitaire décrété par le premier magistrat du pays. Si avant les femmes qui ont des entreprises faisaient tout pour développer leur potentiel, tel n’est pas le cas actuellement, elles se demandent comment faire pour ne pas fermer leur joyau.

103785705_281670079861690_506438616554147643_nMalgré l’annonce du chef de l’Etat ce lundi 15 juin 2020 sur le prolongement de l’état d’urgence sanitaire jusqu’en fin juillet, des femmes entrepreneures de Kindia attendent impatiemment la levée de cette mesure sanitaire en République de Guinée pour pouvoir relancer leurs entreprises. Madame Gouly Fatou présidente de MUFFA Kindia tire la sonnette d’alarme « Depuis l’apparition du coronavirus en Guinée, les  activités des femmes ne bougent pas. Nous demandons au Président de la République Pr Alpha Condé après cette pandémie, d’alimenter la MUFFA pour les femmes de Kindia. Elles n’ont pas de fonds propre pour mener à bien leurs  activités. Elles m’ont demandé à plusieurs reprises mais je leur avais dit de patienter, peut-être après la maladie le Président va débloquer des fonds pour  la MUFFA qui permettront aux femmes de faire un prêt pour financer leurs projets» plaide-t-elle.

De son coté, Aminata CAMARA styliste, demande au gouvernement de réduire le prix des denrées sur le marché guinéen « il faut que le gouvernement s’implique dans la diminution du prix des  produits, surtout les matériels de couture. Je demande aux autorités d’aider les couturières en organisant des formations pour valoriser la mode guinéenne » lance-t-elle.

103399671_2658328064407562_2416334461806462058_nCette situation affecte tous les secteurs d’activités, c’est pourquoi Mme Fanta Sylla directrice exécutive de l’association la kanianaise propose après la levée de l’état d’urgence sanitaire « la création d’une plateforme qui va regrouper les femmes entrepreneures de Kindia et nous allons plaider auprès de nos responsables pour avoir un soutien moral et financier. Mettre en place une stratégie en place pour en cas on ne souhaite pas mais s’il y a une autre  pandémie que cela n’affecte pas les activités des entrepreneurs. On a vu depuis que le Président de la République a décrété l’État d’urgence rien ne marche et pourtant ce que nous produisons nous vendons hors Kindia » suggère-t-elle.

Le soutien de ces entrepreneures serait plus que nécessaire pour la relance des activités socioéconomiques de la cité des agrumes.

Mamadou Samba Diallo 657835989

Share Button

Comments are closed.

Switch to mobile version