Publisher Theme
Art is not a luxury, but a necessity.

Kindia/autonomisation des femmes: des teinturières accusées de polluer l’environnement

Les teinturières de Kindia rencontrent assez de difficultés en cette période de grande pluie. Elles sont en manque de matériels et sont souvent accusées de polluer les rivières qui traversent le centre-ville de la cité des agrumes. Pire! Elles sont en contact direct avec les produits chimiques et cela joue négativement sur leur santé.

« En ce moment nous avons beaucoup de difficultés, nous n’avons pas un endroit idéal pour travailler, nous utilisons des produits chimiques et cela donne les maux de tête. Si tu as la gastrique aussi ce n’est pas bon. Parfois après le travail il faut qu’on prenne 2 ou 3 boites de lait concentré pour protéger nos poumons. Nous sommes en manque de Gans, de bottes, de râteaux, de couvre-nez, de beaucoup de matériels et produits pour la fabrication des pagnes indigos» explique M’mah Sylla teinturière.

A cause des problèmes sanitaires liés à la teinture, plusieurs femmes ont abandonné le métier. Outre les difficultés sanitaires et le manque de matériels, ces braves femmes sont aussi accusées de polluer l’environnement « le mois passé des Hommes en uniforme étaient venus ramasser certaines de nos amies comme quoi on est en train de polluer la nature. Elles ont payé une amande de 500.000 GNF, heureusement pour moi je n’avais pas travaillé ce jour-là. En plus, ils sont venus sans avertir personne, Donc depuis lors on a décidé de travailler à la maison » précise-t-elle.

Toutefois, faire la teinture à la maison n’est pas appropriée comme le signale Mme M’Mah Sylla « ce travail n’est pas bon à la maison parce que ce sont des produits chimiques que nous utilisons et il y a les enfants à côté, il y a la nourriture et les animaux domestiques. Ce travail doit se faire au marigot, car nous travaillons avec l’eau. Nous demandons aux autorités de nous aider à bien aménager la rivière pour qu’on puisse faire notre travail sans polluer aussi la nature » lance-t-elle.

Concernant la pollution de la rivière, Ousmane Tanou Diallo ingénieur chargé de l’assainissement au niveau de la commune urbaine de Kindia précise comment les teinturières sont responsables « Non seulement elles tuent la biodiversité, c’est-à-dire elles tuent tous les animaux contenus dans les cours d’eau mais aussi ça provoque des maladies que nous appelons hydrique: le paludisme, la fièvre typhoïde et tout ce qui s’en suit » indique-t-il.

Ces derniers mois, des teinturières de Kindia ont été arrêtées et soumises au paiement d’une amande pour avoir pollué la rivière du centre urbain.

117325820_3197813180254427_4747250754247156047_n

117335929_675327943074485_7545572544196684709_n

Mamadou Samba Diallo 657835989

Share Button

Comments are closed.

Switch to mobile version