Kindia/Friguiagbé : Des groupements de femmes en manque d’équipements

Située à 15 km de la commune urbaine de Kindia, les femmes de la sous-préfecture de Friguiagbé sont organisées en groupements pour mener leurs activités. Cependant, le manque d’accompagnement cause d’énormes problèmes dans l’atteinte leurs objectifs.

Selon M’Balia Camara présidente du groupement Mounafangni, une organisation qui s’intéresse à la culture maraichère, le manque d’équipement est l’un des problèmes dans la production « les femmes de Friguiagbè produisent assez de fruits et légumes chaque année mais nous avons beaucoup des difficultés: on n’a pas de machines, pas des motopompes  pour assurer l’irrigation des bas-fonds pendant la saison sèche » signale-t-elle.

En outre, ces femmes n’ont pas d’insecticides pour protéger leur récolte « l’année passée on avait cultivé beaucoup et ça poussé jusqu’à un niveau, mais les insectes sont venus détruire le tout. Le manque de produits nous fatigue à cela s’ajoute le manque de semences et d’engrais. Nous demandons un appui de la part du gouvernement guinéen » lance-t-elle.

De son côté  Mme la sous-préfète Gnama Condé, a indiqué que les femmes de cette localité bénéficient chaque année du soutien de la société minière en place afin qu’elles puissent améliorer leurs conditions de travail.

Mamadou Samba Diallo 657835989

Share Button

Leave A Reply

Your email address will not be published.

Switch to mobile version