Kindia : les femmes enceintes encore peu nombreuses dans les structures sanitaires

Malgré la gratuité des consultations prénatales dans les structures sanitaires de Guinée depuis 2011, elles sont encore nombreuses ces femmes à ne pas fréquenter les hôpitaux et centre de santé du  pays. Interrogées, elles évoquent d’éventuels problèmes liés entre autres au suivi mais surtout l’accueil peu chaleureux dont elles sont souvent victimes.

Ces femmes des zones urbaines mais aussi rurales, vont jusqu’à remettre en cause la prestation des agents de santé « ce qui fait que les femmes enceintes ne fréquentent pas les structures sanitaires, c’est parce qu’elles ont peur. Quand on part on trouve que les stagiaires. Même si tu as les maux de tête on t’injecte, et puis pour l’accouchement on te dit que c’est une opération » nous a confié Mafoudia Bangoura.

60529320_803128350071047_5021145888072925184_nCe faible taux de fréquentation des structures sanitaires par les femmes enceintes s’expliquerait également selon une autre intervenante par « le comportement indélicat de certains  agents de santé, mais aussi et surtout par le manque de moyens financiers » rajoute Mamadi Camara.

Face à cette problématique, les autorités sanitaires et administratives de Kindia tentent tant bien que mal de renverser la tendance. Plusieurs campagnes de sensibilisation et d’information ont été faites à l’endroit des femmes dans les différents quartiers et sous-préfectures de Kindia.

Mamadou Samba Diallo

 

Share Button

Leave A Reply

Your email address will not be published.

Switch to mobile version