Publisher Theme
Art is not a luxury, but a necessity.

Kindia: Une enseignante accuse le procureur du TPI de Kindia de duperie dans une affaire de parcelle

Adama Hawaou Barry c’est le nom d’une enseignante qui a cité Amadou Diallo  procureur près du tribunal de première instance de Kindia dans une affaire de détournement de parcelles et d’une forte somme d’argent.

Les faits remontent au 1er février 2020 quand la jeune dame a été chassée dans son  chantier par des Hommes en uniforme, qui ont demandé à ce qu’elle libère le lieu où elle était en chantier depuis 2015. Par manque de soutien, elle s’est vue dans l’obligation de libérer le lieu « j’ai construit un bâtiment de 3 chambres, salon, 2 douches, magasin et une terrasse dans la sous-préfecture de Damakania précisément à 142. Arrivé à la charpente le jour qu’on devait achever la charpente chinoise, des Hommes en uniforme sont venus demander l’arrêt des travaux immédiatement. Selon eux, la parcelle appartient à général Namory Traoré, j’ai dit non ça m’appartiens on a discuté chaudement ce jour. J’avais même piqué une crise, je ne sais pas comment je suis rentrée chez moi » narre-t-elle.

Après cet incident, la victime a directement contacté celle qui lui a vendu la parcelle pour plus de précisions dans cette affaire « Après j’ai informé Madame Bountouraby Camara qui m’a revendu la parcelle. Elle aussi dit que c’est pour sa famille, mais comme c’est elle qui est l’aînée de la famille c’est pour cela qu’elle s’est engagée. En plus des papiers, elle m’a dit qu’elle est prête à témoigner partout que c’est elle qui a vendu et là-bas c’est leur domaine. Elle m’avait vendu la parcelle à 8.500.000 GNF huit millions cinq cent mille francs guinéens en 2015. Depuis 2015, chaque fois j’envoie des matériaux de construction, je rentre dans les tontines et tout l’argent que je gagne j’engage. En 2020 j’ai avancé un autre prêt pour continuer les travaux. J’étais sur le point d’achever la charpente maintenant ils sont venus bloquer tout et me chasser là-bas » indique-t-elle.

IMG-20210107-WA0001Concernant l’implication du procureur dans cette histoire louche, dame Hawaou précise en ces termes « Après je suis partie à la justice pour voir le procureur Amadou Diallo, il m’a rassuré qu’il va m’aider à récupérer mon argent que madame Bountouraby a pris avec moi et il va m’aider à rencontrer le général Namory Traoré ils vont me dédommager ailleurs. Maintenant je comptais sur lui mais malheureusement à chaque fois que je pars là-bas il me dit ‘’va verser telle somme à tierce personnes. Après il m’a dit pour qu’il m’aide je dois payer de l’argent encore pour des papiers je lui ai dit que je n’ai plus d’argent, ce que j’avais j’ai tout dépensé. Après plusieurs démarches, il m’a dit que général Namory a envoyé 20.000.000 GNF vingt millions pour me dédommager par le canal de colonel Bakary Condé qui est au camp Keme Bourama, que comme je suis une femme je vais me débrouiller avec ça pour essuyer mes larmes. Mais depuis que le procureur m’a dit ça, je n’ai même pas vu la couleur de l’argent à plus forte raison recevoir l’argent. Il me dit qu’il a confié l’argent à quelqu’un » dénonce-t-elle.

Dans ses explications, la dame indique que le procureur ne s’est pas arrêté là dans la duperie « après tout il m’a dit comme tu as eu l’argent là moi aussi je te donne une parcelle à Damakania précisément à Fosseca, j’ai dit merci beaucoup procureur je croyais qu’il voulait m’aider. Après il m’a donné les papiers de donation de la parcelle. Quelques jours après, je lui ai demandé est ce que je peux envoyer les agrégats, il m’a dit Oui donc je lui ai dit de me donner les 20.000.000 GNF que le général m’a apporté je vais acheter les agrégats. Il a dit d’accord vas tu reviens. Il m’a programmé plus de 20 fois. Le dernier programme qu’il m’avait donné c’était le 9 octobre 2020, quand je suis allée il m’a dit vraiment moi je suis fatiguée de ton cas, tu es difficile à supporter quittes ici. Il m’a roulé dans la farine. Donc la parcelle qu’il m’avait donnée je n’ai plus confiance parce qu’il m’avait dit de photocopier les papiers, la carte d’identité et 4 photos d’identité pour qu’il m’aide à avoir le plan de masse pour me rassurer que la parcelle m’appartient. Depuis que j’ai déposé il refuse de me décrocher, si je pars là-bas il dit aux gardes de ne pas accepter que je rentre. Cela m’a beaucoup inquiété, je ne m’attendais pas à ça surtout avec son titre » déplore-t-elle.

Poursuivant son intervention, cette dame affirme avoir dépensé plus de 100.000.000 GNF. De nos jours elle n’a plus de moyens pour une autre maison. Elle demande l’aide de l’Etat et des personnes de bonne volonté pour récupérer sa maison ou les 20.000.000 GNF qui ont été donnés à son nom.

Interrogée à cet effet, Madame Bountouraby Camara a confirmé avoir vendu la parcelle et a rassuré qu’elle appartient à leurs parents. Nous avons tenté de joindre   le procureur à plusieurs reprises pour plus de précisions, mais en vain.

Mamadou Samba Diallo 657835989

Share Button

Comments are closed.

Switch to mobile version