Publisher Theme
Art is not a luxury, but a necessity.

Kankan: les lieux d’enrôlement boudés par les citoyennes de Nabaya

Entamé le 17 juillet dernier, le processus d’enrôlement se poursuit sur toute l’étendue du territoire guinéen jusqu’au 31 juillet. Cependant dans la commune urbaine de Kankan, les différents lieux de Commission Administrative de la Révision des Listes Electorales (CAERLES) connaissent un engouement morose.

Siré-Kanté-696x392La quasi-totalité des CAERLES sont presque vides, les citoyens ne viennent même pas pour se faire enrôler. Siré Kanté opératrice de saisie au quartier Kabada témoigne en ces termes « Actuellement les citoyens ne viennent même pas pour se faire enrôler, depuis qu’on a commencé le recensement, il n’y a pas plus de 10 citoyens qui sont venus. Je ne sais pas pourquoi cela et pourtant les informations ont été véhiculées partout à Kankan, vraiment c’est décourageant on n’arrive même plus à travailler correctement compte-tenu du manque d’engouement qui prévaut ici » A-t-elle dénoncé.

Rencontrée au quartier Kabada, Fatim Traoré explique pourquoi elle ne veut plus se faire enrôler «j’avais fait le précédent recensement mais malheureusement il y a eu trop d’anomalies dans le processus. Cette fois-ci je n’ai pas envie de me faire enrôler, c’est ce qui m’a beaucoup touché et découragé» signale-t-elle.

Fatim Traoré n’est pas la seule personne à rester ferme sur cette décision. Plusieurs citoyens de Nabaya préfèrent bouder ce processus qui un pas pour les prochaines échéances électorales.

Facely Sanoh depuis Kankan pour actualitefeminine

Share Button

Comments are closed.

Switch to mobile version