Kankan: quelles sont les difficultés que rencontrent les femmes qui font la culture maraichère ?

De nos jours, la culture maraîchère est devenue une véritable activité pratiquée par bon nombre de femmes de la commune urbaine de Kankan. Elles sont nombreuses ces femmes qui ont migré vers cette activité pour avoir leur indépendance financière.

Dans les différents alentours du fleuve de Milo de Kankan,  on  trouve des sites dédiés pour la culture maraîchère et notamment des jardins émergés par les femmes.

Se trouvant sur la route nationale Kankan-Kissidougou, Nafadima Diakité, pratique cette activité il y a de cela plusieurs années « je suis dans ce domaine il y a de cela plusieurs années et les difficultés sont énormes surtout le problème de l’eau pour arroger nos jardins en cette période de la saison sèche c’est vraiment difficile. Chaque jours nous faisons le meilleur de nous pour encadrer et arranger ces différents sites ou on pratique la culture maraîchère mais ce n’est pas du tout aisé pour le moment » A-t-elle martelée.

Pour clore, son allocution elle lance un SOS à l’endroit des autorités et toutes autres personnes de bonne volonté « je demande à toutes les autorité et autres de bonne volontaire, de nous venir en aide pour mieux développer ce secteur parce que nous sommes les femmes nous souffrons énormément dans la pratique de cette activité» A-t-elle lancée.

Malgré les multiples accompagnements du gouvernement pour améliorer ce secteur en République, la plupart qui le fait est confrontée à plusieurs difficultés techniques et financières.

Facely Sanoh depuis Kankan pour actualitefeminine

Share Button

Leave A Reply

Your email address will not be published.

Switch to mobile version