Journée mondiale sans tabac: le tabac freine le développement du fœtus chez la femme enceinte

L’humanité a célébré ce vendredi 31 mai, la journée mondiale sans tabac. Consommé par plusieurs personnes, le tabac nuit la santé de l’être humain. Il est surtout fréquent en République de Guinée tant chez l’homme que chez la femme.

Selon Dr Lansana Mady Camara médecin chef du service du Pneumonie-phtisiologie de CHU Ignace Deen, on ne peut révéler de statistiques chez les consommatrices du tabac « au niveau universitaire on mène des études sur des populations particulières, par exemple les élèves, les tuberculeux, donc ça ne peut pas être généralisé pour toute la Guinée. Ce qui reste clair, le tabagisme est en croissance et le tabagisme féminin est très difficile à évaluer parce que généralement les femmes n’avouent pas leur tabagisme, c’est ce qui piège un peu les données, mais globalement il est plus rare que celui masculin » explique Pr Mady.

Même si le taux de tabagisme féminin est moins élevé, la consommation a des conséquences chez la femme « d’abord la femme est exposée aux maladies liées au tabagisme que l’homme, donc tout ce que l’homme peut avoir, la femme peut avoir notamment les cancers du poumon, la Broncho myopathie chronique obstructive, les maladies cardiovasculaires, le cancer de la vessie. En plus de ça chez la femme enceinte, ça peut jouer sur le développement du fœtus, ça conduit fréquemment à la naissance de prématurés et ces enfants peuvent avoir des maladies respiratoires régulières » indique-t-il.

Pour freiner la consommation du tabac, le spécialiste recommande une sensibilisation adaptée « pour stopper la consommation, il y’ a plusieurs axes qui ont été développés ailleurs que nous pouvons utiliser à notre niveau, mais ce qui reste clair c’est surtout la sensibilisation adaptée. Pour celles qui sont instruites en français, pour les analphabètes on traduit, on n’a pas les moyens des pays occidentaux pour faire face aux conséquences du tabagisme, mais notre meilleure arme c’est la prévention, les expliquer les conséquences du tabagisme » suggère-t-il.

L’Organisation Mondiale de la Santé OMS a pris certaines dispositions pour freiner la consommation du tabac. Parmi celles-ci, on peut citer les interventions décrites dans la Convention-cadre de l’OMS pour la lutte antitabac (augmentation des taxes sur le tabac, mise en œuvre de politiques antitabac, soutien au sevrage tabagique, sensibilisation par les médias, interdiction de toutes les formes de promotion, etc.).

Mansaré Soumah Naby Moussa 628820256

Share Button

Leave A Reply

Your email address will not be published.

Switch to mobile version