Quels impacts des maladies causées par les fruits de mer sur la santé de la femme ?

Soucieux de l’impact des fruits de mer sur la santé humaine, l’association  »excellence P54 » des étudiants de la médecine de l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry était ce vendredi 28 juin au centre de recherche scientifique de Conakry Rogbanè  »CERESCOR » sis à Taouyah dans la commune de Ratoma.

Pour le président, cette visite scientifique rentre dans un cadre professionnel « les fruits de mer c’est un environnement biologique et la médecine aussi, la biologie a sa part dedans, la plus grande partie de la médecine c’est de la biologie et nous enregistrons beaucoup de cas de parasitose intestinale, des maladies gastriques telles que les gastrites, les ulcères causées par les anésaquises comme des hélicobataires piloré, donc pour approfondir nos connaissances là-dessus il va falloir qu’on fasse des visites dans les différents musées biologiques » explique Barry Alpha Mamadou étudiant de la faculté de médecine et président de l’association  »l’excellence P54 ».

65369741_2364469707209082_4452606335363579904_nEn outre, l’autre mission de cette excursion c’est de trouver des moyens de prévention pour éviter toutes maladies causées par les animaux aquatiques « il y’ a un lien qui existe entre les animaux aquatiques et les maladies humaines parce qu’il y’ a certains parasites qui attaquent les animaux aquatiques et quand on mange ces poissons on peut avoir ces maladies et nous sommes venus apprendre comment ces poissons peuvent contacter ces maladies, ainsi nous pouvons trouver des moyens de prévention » rajoute Weaja Adjifack Emilie Étudiante en 4ème année à l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry faculté médecine et membre de l’association excellence P54.

De son côté, le chef de cellule de publication du centre a signalé que les maladies causées par les fruits de mer jouent sur la reproduction de la femme « parmi ces maladies on peut parler surtout des maladies parasitaires en général, je parle de l’anémie, de l’anisaquia, l’enquilloscomia, de l’ascaridiose, tout ça ce sont des ballonnement, des vomissements, ce sont des maladies qui sont responsables de beaucoup d’anomalies et surtout ça joue sur la reproduction de la femme » mentionne Baldé Abdoulaye Moutagua.

Pour y remédier, M. Baldé invite les autorités administratives à tous les niveaux de porter plus d’attentions sur l’hygiène de nos fruits de mer au niveau des débarcadères, des marchés et au niveau des ménages.

Mansaré Soumah Naby Moussa 628820256

 

Share Button

Leave A Reply

Your email address will not be published.

Switch to mobile version