Humanitaire: cinquante enfants déshérités scolarisés par la commission action sociale de la commune de Matoto

Dans le but de réduire la mendicité des enfants, La commission action sociale de la commune de Matoto en partenariat avec son ministère de tutelle a pris en charge la scolarisation de 50 enfants déshérités. Cette annonce a été faite ce samedi 14 septembre dans un réceptif hôtelier de la place.

Pour la présidente de cette commission, il est nécessaire de s’impliquer dans l’éducation de cette couche sociale « En tant que mère de famille, à la tête de la commission action sociale, en voyant ces enfants-là dans la rue, qui sont l’avenir de la Guinée, j’ai profité de l’occasion venir à bout de la mendicité de ces enfants de la rue dans notre commune. C’est pour éradiquer complètement le taux de mendicité » explique Madame Camara M’Ballou Fatoumata 3ème vice maire de Matoto et présidente de la commission action sociale.

70452402_478303276107564_9026664123835875328_nSelon la présidente de cette commission, c’est à l’issu d’une étude de la direction de l’action sociale de Matoto, que ces enfants déshérités ont été identifiés « quand j’ai eu la commission action sociale, je me suis mis en rapport avec la direction de l’action sociale déjà en place et ce sont eux qui m’ont suggéré après une étude faite sur le dossier, donc ce sont eux qui ont tout établi moi je n’ai fait qu’accompagner » précise-t-elle.

70099327_671720646650413_1739761586546933760_nPrenant la parole au nom des enfants ayant bénéficié de cet accompagnement, Bintou Dauzo a lancé un message aux parents « l’éducation scolaire est un droit fondamentale de tout enfant comme tant d’autre. Chers parents aidez-nous à trouver le chemin de l’école, car l’analphabétisme est un défaut et l’ignorance une tare. Nous voulons apparaître nous aussi dans le combat de l’ignorance et contribuer au développement de nos sociétés » lance-t-elle.

Figurant parmi les bénéficiaires de ce geste humanitaire, la fondatrice de l’orphelinat KounaMatata remercie les donateurs « je suis très touchée par le geste de la commune, c’est une très bonne chose, sachant qu’il s’agit de la scolarisation des enfants ce qui est une charge lourde pour un orphelinat » se réjouit Lorance Rouyer.

Ces enfants seront inscrits cette année dans les écoles publiques de la commune de Matoto et seront suivis durant toute l’année. En outre, d’autres activités de la commission action sociale de Matoto sont prévues pour les femmes qui ont l’âge de faire les métiers.

Mansaré Soumah Naby Moussa 628820256

 

Share Button

Leave A Reply

Your email address will not be published.

Switch to mobile version