Publisher Theme
Art is not a luxury, but a necessity.

Guinée/présidentielle 2020 : la présidente du réseau Paix et Sécurité pour les femmes de l’espace CEDEAO lance un message aux candidats

La population guinéenne choisira le 18 octobre prochain, celui qui devra diriger les rênes de la république de Guinée. 12 candidats sont en lice dont deux femmes et l’actuel chef de l’Etat qui se présente pour une troisième fois à la magistrature suprême. Consciente des enjeux liés à la présidentielle avant, pendant et après les élections, Madame Koïvogui Dorkasse Nema Dioné présidente du réseau Paix et Sécurité pour les femmes de l’espace CEDEAO et porte-parole du collectif de la coalition de Femmes de Guinée pour la Paix a lancé un message de paix et de retenu à l’endroit de tous les acteurs concernés.

Dans cet entretien qu’elle a accordé à notre rédaction, Mme Koïvogui a demandé aux candidats de véhiculer des messages de paix durant cette campagne « En tant que femme qui œuvre pour la paix j’aimerai vraiment dire à l’ensemble des partis qui sont souscrits pour les élections présidentielles de toujours véhiculer la paix à la population guinéenne qui est plus important que tout. L’intérêt de la nation doit être au-dessus de tout intérêt personnel ou d’un groupe personnel. Je recommanderai encore à la CENI étant donné qu’elle a commencé par la mise en place des comités interpartites, de continuer comme ça à être transparente afin qu’on puisse voir des résultats crédibles dans un climat apaisé et d’organiser les élections présidentielles dans un climat apaisé. A notre gouvernement guinéen d’aider à la protection de la population, la Guinée est un pays uni depuis les années ancestrales avec le tout puissant » lance-t-elle.

L’autre appel c’est à l’endroit des femmes qui militent dans les partis politiques et la société civile « je veux que les femmes des partis politiques arborent, sensibilisent leurs militants politiques, les femmes des sociétés civiles aussi sensibilisent la population guinéenne, la mouvance et l’opposition et même les forces de sécurité à ce que tout ce qui a démarré passe dans l’accalmie et aux jeunes de ne pas détruire les biens publics ou privés parce que c’est pour toute une génération et cette petite paix qu’on a je voudrais qu’on la conserve » sollicite-t-elle.

Mme Koïvogui implore les différents candidats et candidates aux élections présidentielles de battre campagne avec des propos qui unissent et non diviseurs ou qui réveillent des cellules dormantes.

Korka Bah 622 61 12 41

Share Button

Comments are closed.

Switch to mobile version