Guinée/Nouvelle constitution : Des acteurs de la société civile pour un référendum constitutionnel

Depuis l’annonce du Président de la République de Guinée le professeur Alpha Condé instruisant son premier ministre d’ouvrir des pourparlers avec les forces vives du pays notamment les institutions de la république, les partis politiques, les organisations de la société civile, les syndicats autour d’une nouvelle constitution, les positions se divergent du jour au lendemain dans la cité.

Si hier le FNDC a fermé ses portes pour toute consultation avec le premier ministre, ce vendredi 06 septembre, c’est la plateforme Nationale de participation et d’initiative citoyenne (PNAPIC) qui devant un parterre de journaliste à Conakry annonce son engagement à accompagner le gouvernement à lancer des journées de concertation à Conakry et dans plusieurs préfectures avec des acteurs sociaux pour harmoniser des sollicitations face à l’élaboration d’une nouvelle constitution obtenue d’une consultation populaire, validée par un referendum.

Pour les membres de cette société civile, cette décision est loin d’être politique, mais plutôt citoyenne<<si nous sommes là aujourd’hui ce n’est pas pour vous parler d’un éventuel troisième mandat, mais c’est de vous parler d’un projet de nouvelle constitution en tant qu’acteurs de la société civile, il est temps de retirer cette question de nouvelle constitution à l’emprise politique pour la ramener à l’ordre social et citoyen, ainsi ce qui permettra l’objectivité et positivité du débat pour le oui ou pour le non pour une nouvelle constitution>> explique Kadiatou Tounkara membre de PNAPIC.

Aux dires de ces acteurs de la société civile, cette action du président de la république est dans l’esprit de l’article 58 de la constitution guinéenne.

Mansaré Soumah Naby Moussa 628820256

Share Button

Leave A Reply

Your email address will not be published.

Switch to mobile version