Guinée/Mois de la femme : la co-fondatrice du club des jeunes filles leaders de Guinée, tire la sonne d’alarme sur les violences faites aux filles

La co-fondatrice du club des jeunes filles leaders de Guinée et l’actuelle secrétaire générale dudit club, s’est prononcée à l’occasion du mois de la femme, sur les violences faites à cette couche sociale en République de Guinée.

Tout d’abord, Kadiatou Konate, a rappelé quelques actions que le club a réalisé courant 2019 « nous avions eu plusieurs actions au cours de 2019 et 2020 dont les plus marquants nous avions les 10 jours de campagne de sensibilisation sur l’excision, des causeries éducatives dans les lycées, des sensibilisations de masses ainsi que des actions d’annulation et empêchement de mariage, de gestions des dossiers de viol » explique la secrétaire générale du club.

Exprimant son inquiétude sur les violences faites aux filles, Kadiatou Konaté dévoile des statistiques alarmantes « les violences faites aux filles prennent de plus, assez d’ampleur dans nos communes et nos zones urbaines à travers les statistiques qui sont à la hausse. Le mariage est à 50%, les agressions sexuelles sont à 30 %, l’excision est à 96 % » annonce-t-elle.

Selon mademoiselle Konaté, durant ce mois, le regard doit porter sur les actions des femmes qui changent leur quotidien. « Nous devons mettre tous les efforts ensemble pour réduire, voire stopper les violences faites aux filles et femmes dans nos différentes communautés », ont été les mots de la fin de la secrétaire générale du club des jeunes filles leaders de Guinée.

Mansaré Soumah Naby Moussa

 

Share Button

Leave A Reply

Your email address will not be published.

Switch to mobile version