Guinée/Littérature : l’activiste Halimatou Baldé décrit les conditions de vie des femmes à travers un roman

‘’ Les martyres de la tradition’ est une œuvre littéraire de Halimatou Baldé enseignante au secondaire et assistante au supérieur. Editée par Harmattan-Guinée, ce roman de cent pages retrace l’histoire de quatre jeunes filles qui sont confrontées à leur tradition.

Dans ce livre, l’activiste des droits humains a porté un œil critique sur quelques aspects de la tradition qui continuent de martyriser les femmes « Dans cet ouvrage j’ai relaté le vécu de quatre jeunes femmes que j’ai nommé Binta, SIA, Doussou et Yarie. Des jeunes filles qui étaient promises à un bel avenir dont le rêve a tourné au cauchemar suite à certaines pratiques de la tradition. A travers ces héroïnes, j’ai porté un œil critique sur quelques aspects de la tradition qui continuent de martyriser les femmes. Ce sont entre autres : le mariage précoce et forcé, la vérification de la virginité de la femme au mariage, les difficultés de cohabitation des femmes avec leurs belles familles, la situation des femmes accusées d’être des poisseuses dont tout époux sera mort, les violences conjugales, le lévirat, la hiérarchisation sociale qui est devenue un facteur qui empêche des amoureux de convoler en noces Etc. » explique la littéraire.

91792904_565663597384889_8668191786646110208_nDéjà toute petite, Halimatou Baldé avait l’amour de l’écriture et pour le choix de ce thème, c’est de dénoncer les violences dont sont victimes les femmes « l’idée d’écrire une œuvre était un rêve que je caressais depuis mon adolescence, par cet ouvrage que j’ai matérialisé. Mais mes motivations sur ce roman précis, sont dues à la situation de beaucoup de femmes que j’observe à longueur de journée avec inquiétude  et impuissance. J’ai décidé de porter leurs voix, pour lancer un  cri de cœur à la société pour que la donne change » notifie-t-elle.

Autre motivation à embrasser l’écriture, c’est de conscientiser la population sur certaines pratiques qui nuisent à l’épanouissement de la femme « Le choix aussi de la plume comme arme de combat n’est pas fortuit. J’estime que s’il est nécessaire à travers les ONG de se battre pour plaider en faveur des lois pour freiner certaines pratiques, d’accompagner les femmes pour lutter contre tout acte qui bloque leur épanouissement, il est primordial aussi d’utiliser la littérature pour conscientiser la société » indique-t-elle.

La Guinée comme les autres pays du monde est confrontée à cette pandémie du COVID-19. L’écrivaine également politique, invite la population à respecter les mesures d’hygiène et le gouvernement à chercher une solution pour ces citoyens qui vivent au quotidien « En cette période de crise sanitaire, j’exhorte à tout un chacun à respecter les instructions sanitaires pour se protéger contre ce virus. J’invite aussi nos gouvernants à soulager les populations en suspendant les factures d’eau et d’électricité pour au moins 3 mois » lance-t-elle.

Halimatou Baldé ne compte pas s’arrêter à ce roman, elle ambitionne d’écrire des ouvrages en adoptant d’autres genres littéraires. Pour l’activiste ‘’ce roman est pour moi, le début d’une longue carrière d’écrivaine que je compte mener’’.

Hasso Bah

Share Button

Leave A Reply

Your email address will not be published.

Switch to mobile version