Guinée/grève des enseignants : Des mères de famille invitent les deux parties au dialogue

La crise qui touche actuellement le système éducatif guinéen inquiète à plus d’un titre les parents d’élèves surtout les mères de familles. Elles sortent le matin pour chercher le quotidien afin que leurs enfants aient une bonne éducation, cependant avec ces perpétuelles manifestations, elles se disent inquiètes de l’avenir de l’éducation guinéenne.

Rencontrée à Cosa dans la commune de Ratoma, Madame Traoré Mariam Sylla n’a pas caché sa désolation face à cette crise « c’est déplorable ce qui arrive à nos enfants. Chaque année il y a cette perturbation par des grèves interminables, mais j’accuse le Président de la République qui aime qu’on l’appelle professeur et il refuse catégoriquement d’aider ces enseignants » déplore-t-elle.

Même son de cloche chez dame Diallo Kadiatou également de la commune de Ratoma qui se dit inquiète de l’avenir de la jeunesse « je suis sidérée ! Cela fait deux semaines mes enfants sont à la maison et ils n’étudient pas. Le sort de l’éducation guinéenne m’inquiète énormément» larmoie-t-elle.

Rencontrée sur la route de la Tannerie dans la commune de Matoto, Fatoumata Soumah vendeuse au grand marché de Matoto, invite l’autorité à trouver une issue de solution « mes enfants quand ils vont à l’école n’étudient pas et leurs responsables sont obligés de les relâcher, c’est vraiment écœurant, avec la crise politique aussi, nous les pauvres citoyens on a que nos yeux pour pleurer » signale-t-elle.

Toutefois, des centrales syndicales sont en pourparlers avec le gouvernement pour trouver un terrain d’entente. Mais le SLECG d’Aboubacar Soumah qui a déclenché la grève des enseignants n’a pas pris part à cette rencontre.

Korka Bah 622 61 12 41

Share Button

Leave A Reply

Your email address will not be published.

Switch to mobile version