Publisher Theme
Art is not a luxury, but a necessity.

Guinée/COVID-19 : « Actuellement les gens n’enlèvent même pas de sacrifice » dixit cette infirme

Si les braves femmes qui se trouvent dans les marchés ou qui évoluent dans d’autres domaines dénoncent les difficultés qu’elles rencontrent depuis l’apparition de la COVID-19 en République de Guinée, il faut préciser qu’il y a une autre couche sociale qui rencontre des problèmes. Il s’agit des personnes à mobilité réduite notamment les mendiants.

Aïssatou Galé Barry est infirme, mère de trois enfants. N’ayant pas un appui pour subvenir à ses besoins vitaux, cette mère de famille est contrainte de mendier pour avoir le quotidien et s’occuper de l’éducation de sa progéniture. Cependant avec l’apparition de la COVID-19, dame Barry a du mal à aller sur les lieux et places publics. Pour cause la cherté de la vie « vraiment le moment est dur, toutes les activités sont au ralenti. En cette période hivernale et avec la maladie, je n’arrive pas à sortir pour mendier. Donc je suis couchée à la maison. Dieu merci le voisinage m’aide à avoir de quoi mettre dans mon ventre » explique maussadement Aïssatou Galé Barry infirme.

En cette période hivernale qui coïncide à l’état d’urgence sanitaire, dame Barry n’arrive pas même pas à payer les frais de location de sa chambre « Actuellement les gens n’enlèvent même pas de sacrifice à cause de la cherté de la vie. Je paie ma location, la nourriture pour mes trois enfants. Dès fois les frais de location peuvent se cumuler car je n’ai pas assez de moyens, c’est ce que je gagne dans la rue je me débrouille avec ça car je n’ai personne pour m’aider » indique-t-elle.

Aïssatou Galé Barry s’est fixée pour objectif, d’assurer l’éducation de ses enfants pour qu’ils aient une vie épanouie. C’est pourquoi elle lance un appel au gouvernement et personnes de bonne volonté d’aider les personnes handicapées pour l’amélioration de leurs conditions de vie.

Korka Bah 622 61 12 41

 

Share Button

Comments are closed.

Switch to mobile version