Guinée/Code civil: A quel couple l’article 281 s’applique-t-il ?

Depuis le vote des députés le jeudi 09 mai à l’hémicycle sur le nouvel article réinstaurant la monogamie en république de Guinée conformément au code de 1968 qui avait été amandé en 1983, des polémiques ce sont installées dans la cité autour de l’article 281.

Interrogée sur la question, Honorable Bah Mariama Tata députée à l’Assemblée Nationale sur l’égide de l’UFDG donne des précisions « il n’y a jamais une loi rétroactive, cet article qui fait couler beaucoup d’encre dans la cité, ne concerne qu’un jeune couple, c’est à dire des gens qui se marient pour la première fois. Un monsieur qui est déjà chez lui qui a déjà ces deux femmes, ces trois femmes, ou-bien ces quatre femmes ou une femme, la loi ne le concerne pas, ça concerne un nouveau couple, c’est à dire une nouvelle mariée. Une fille que se marie pour la première fois avant de signer au niveau de l’État civil, il faut que le monsieur et toi vous vous entendiez, est ce qu’un jour viendra, qu’il voudrait bien se remarier à une deuxième femme, est ce qu’elle est d’accord que son mari soit polygame, si elle est d’accord, elle dit qu’elle sera consentante les deux signent et si elle ne l’est pas, elle renonce au mariage ou-bien lui il renonce au mariage » explique-t-elle.

Pour honorable Tata, cet article vient d’un constat sur certain Pays limitrophes «personnellement sur la tombe de mon père, je l’ai voté parce que je ne peux pas aller en solo, je suis aujourd’hui au sein d’un forum des femmes parlementaires, la Guinée est le 82ème pays dans le monde à avoir en son sein un forum des femmes parlementaires, nous nous sommes promenées un peu partout par équipe, nous voyons ce qui se passe ailleurs, par exemple au Sénégal, pourquoi ce qui se passe au Sénégal, en Côte D’Ivoire ne peut pas se passer en Guinée, il faut que les guinéens comprennent » notifie-t-elle.

Dans son intervention la députée uninominale de l’UFDG, invite les femmes à être sereines car pour elle l’homme est un champ, chaque femme a sa parcelle, ça dépendra d’elle si elle va bien cultiver ou pas.  

Mansaré Soumah Naby Moussa 628820256

 

Share Button

You might also like More from author

Leave A Reply

Your email address will not be published.

Switch to mobile version