Guinée : Quelles seront les actions des députés de L’UFDG face à une éventuelle révision de la constitution (Interview)

Les députés de l’UFDG ont finalement siégé ce 05 avril à l’hémicycle. Cette décision du parti crée du suspens sur une éventuelle révision de la constitution et qui pourrait permettre au chef de l’Etat de briguer un troisième mandat. Face à cette situation, honorable Mariama Tata Bah a donné quelques éclaircissements à cette rentrée parlementaire.

Bonjour Honorable Tata, les députés de l’UFDG ont finalement siégé à l’hémicycle, pouvons-nous connaitre les raisons?

Honorable Tata : Bon écoutez, du fait que les députés de l’UFDG ont eu à siéger, vous savez que ce n’est pas pour la première fois, qu’il ait des quiproquos pour siéger et non siéger au niveau de l’UFDG. Il y’a eu des problèmes qui se sont posés dans ce pays, les gens voulaient mordicus à ce que les députés de l’UFDG quittent, quand je dis gens ceux qui sont contre l’UFDG, ceux qui sont contre le respect de la loi dans ce pays pour qu’ils puissent avoir les main libres, nous avons vu et compris que le P. Alpha Condé a ficelé un programme pour se cramponner au niveau de la présidence de ce Pays.

Ne pensez-vous pas que cette action pourrait donner un poids au chef de l’Etat de penser à un éventuel troisième mandat?

Honorable Tata : Donnez-moi la loi qui dit que le Président que ce soit Alpha où El hadj Cellou un jour au pouvoir une loi dans notre Pays concernant cet article qui dit que le président a droit à proroger son mandat même pour une fraction de seconde ? ça n’existe pas, allez à l’Assemblée nationale, vous fouillez, vous trouverez qu’au niveau du règlement intérieur de notre assemblée il est dit quelque part que l’ancienne assemblée quitte le jour seulement de l’installation de la nouvelle assemblée, pourquoi Alpha a refusé à ce que l’on respecte le chronogramme des élections dans ce Pays ? Nous ne quitterons pas l’Assemblée parce que nous sommes une minorité de blocus.

Contre cette décision de siéger à l’hémicycle, un leader politique a été arrêté et auditionné qu’en pensez-vous?

Honorable Tata : Dr Faya Millimono est libre de ses analyses il est président d’un parti politique, c’est parce que nous ne sommes pas dans un pays démocrate sinon eux, ils affichent des banderoles pour un troisième mandat, ils viennent même afficher ces banderoles au niveau de notre assemblée nationale, personne n’est arrêtée, personne n’est inquiétée, ils continuent à longueur de journée parce que ça c’est du côté de la mouvance. Dr Faya Millimono il est libre, s’il dit qu’il est contre c’est vrai il n’a pas un député à l’Assemblée nationale, ils n’ont aucune raison de l’arrêter, mais c’est parce que la démocratie est piétinée dans notre Guinée natale.

Si on vous soumet le projet de la révision de la constitution, quelles seront vos actions?

Honorable Tata : il faut qu’on se dise la vérité, le P. Alpha Condé depuis qu’il est au pouvoir, il n’a jamais pensé à quitter la présidence de la République, il a déjà un programme ficelé pour se cramponner au pouvoir, cette révision de cette constitution n’aura pas lieu dans ce pays-là avec le professeur Alpha Condé, il est hors de question nous dirons non et nous dirons non et nous dirons non à ce que l’on touche à la constitution du Pays.

Interview réalisée par Mansaré Soumah Naby Moussa 628-820-256

 

Share Button

You might also like More from author

Leave A Reply

Your email address will not be published.

Switch to mobile version