Guinée: Quelle est la position des anciens membres du CNT, sur une éventuelle révision de la constitution ?

Les anciens membres du CNT (conseil National de la transition), formés en collectif  »Ne Touche pas à ma Constitution » étaient ce vendredi 29 mars, devant la presse guinéenne. Objectif, rétablir la vérité autour de l’instrument qui est le fondement de la société guinéenne  »la constitution ».

Les anciens membres du CNT ont tenu à rappeler tout d’abord que leur organe s’est impliqué dans  l’adoption d’une nouvelle constitution, d’un nouveau code électoral, ainsi que l’appropriation par l’ensemble des acteurs sociopolitiques du Pays.  Ils ont indiqué que le CNT a pris part à tout le processus électoral ayant conduit aux élections présidentielles de 2010.

Arrivant à son terme, 72 lois ont été votées par le CNT afin de mettre en place un pacte de stabilité et de convergence. L’organe s’est également impliqué activement dans le processus de réconciliation nationale. Les anciens membres du CNT ont tenu à faire savoir que l’organisation étant un organe politique délibérant représentant toutes les composantes de la société guinéenne et jouissant d’une parfaite légitimité fit, adopter la constitution conformément à l’alinéa dernier de son préambule qui stipule  »libre de déterminer ses institutions le peuple de Guinée adopte la présente constitution ».

Pour ces acteurs qui ont joué un rôle important dans l’élaboration de l’actuelle constitution, une partie de la constitution met à l’abri de tout tripatouillage de celle-ci. Ils informent que cette constitution comprend deux parties, formant un tout indissociable à savoir celle regroupant l’ensemble des dispositions susceptibles de modification conformément à la procédure aménagée à cet effet et celle contenue dans les dispositions de l’article 154 réputées être les intangibilités de la révision constitutionnelle. Et cette dernière partie constitue le verrou de la constitution, la mettant à l’abri de tout tripatouillage éventuel dont les conséquences pourraient compromettre la paix et la stabilité de notre Pays.

Enfin, les anciens membres du CNT ont indiqué que 159 conseillers (hommes et femmes) venant de toutes les sensibilités sociopolitiques de la Guinée ont été désignés pour faire des textes législatifs, devant aider le Pays au retour l’ordre constitutionnel.

Mansaré Soumah Naby Moussa 628820256

 

Share Button

Leave A Reply

Your email address will not be published.

Switch to mobile version