Publisher Theme
Art is not a luxury, but a necessity.

Guinée : des jeunes diabétiques dénoncent la stigmatisation dont ils sont victimes dans la société

Dans le but de dénoncer la stigmatisation liée aux personnes diabétiques, une association de jeunes diabétiques a organisé une conférence-débat ce samedi 10 octobre 2020 à l’université Mercure international sis à Kipé dans la commune de Ratoma. Avec pour thème ‘’ la stigmatisation des personnes diabétiques en Guinée, nous sommes tous concernés que devons-nous faire pour changer notre regard ?‘’, ces jeunes ont expliqué leur vécu à travers d’émouvants témoignages liés à certaines retentions de la population.

121311428_2695887367325709_5073004232720061962_nÂgée de 23 ans, Bilguissa Baldé est diabétique quand elle a eu ses 18 ans. Elle est souvent victime de stigmatisation de la part de ses proches. C’est pourquoi elle s’est engagée dans ce combat « je dirais simplement que le diabète ce n’est pas une maladie transmissible, donc il faudrait que la société nous accepte et sur ce, la stigmatisation ne doit pas être un frein dans le développement des jeunes et enfants atteintes du diabète » indique-t-elle.

121307908_2746078729043177_6073896913323197002_nDiallo Aïssatou une autre diabétique témoigne comment son mariage fut brisé à cause de sa maladie « c’est à l’âge de 16 ans que j’ai eu le diabète, alors avant la découverte de cette maladie j’avais un fiancé dont à l’époque nous nous aimions beaucoup, mais juste après la découverte de ma maladie, il a changé d’habitude petit à petit. Alors j’ai pris le courage car il m’a abandonné ça m’a touché vraiment. Je me suis sentie inutile en tant que femme, c’est en ce moment j’ai pris le courage surtout à cause de mes parents et j’ai pu avancer parce que je ne voulais plus continuer les études. Dieu merci, j’ai terminé mon cursus universitaire en médecine, je suis actuellement infirmière » témoigne-t-elle.

KALEPrenant part à cette activité, Docteur Oumou Sow a donné quelques explications liées au traitement du diabète « dès la découverte de la maladie, la personne est soumise à des traitements et conseils d’alimentation afin d’éviter le pire car c’est une maladie à vie. J’invite la population et les personnes qui stigmatisent ces jeunes et enfants diabétiques d’arrêter leurs actions car ça démoralise le malade et ça peut même l’amener à se suicider chose que personne ne souhaite » lance-t-elle.

A la fin de l’activité, les organisateurs ont à travers un plaidoyer demandé à la société, à l’Etat et à tous les organismes d’aider les jeunes diabétiques du pays.

Korka Bah 622 61 12 41

Share Button

Comments are closed.

Switch to mobile version