Guinée : La FONDASIA en campagne de sensibilisation sur les violences faites aux albinos

La fondation pour le Secours et l’Intégration Sociale des Albinos FONDASIA a initié une campagne de sensibilisation dans les cinq communes de la capitale sur les violences faites aux personnes atteintes d’albinisme. Le lancement officiel de cette série d’actions a eu lieu ce mercredi 26 juin dans la commune de Kaloum, à travers une projection dénonçant la stigmatisation et la ségrégation faites à cette couche sociale.

La salle de réunion de la mairie de Kaloum, a servi de cadre à cette rencontre réunissant les autorités communales de cette circonscription, des invités et des personnes atteintes d’albinisme. Dans son discours de circonstance, Dr Morlaye Camara Président fondateur de la  »FONDASIA » a invité les acteurs sociaux à protéger les albinos.

« Nous visons à amener la population à nous assister dans le cadre de la lutte contre la stigmatisation, la ségrégation des albinos, parce que nous on ne peut pas aller dans la rue prendre un albinos, mais ce sont eux qui sont les pères et les mères de famille, donc on leur donne cette mission, les religieux au niveau des mosquées, les responsables de quartier au niveau de leurs circonscriptions administratives, pour qu’ils puissent transmettre au reste de la population, que les albinos sont des individus qui peuvent apporter quelque chose dans la réussite du pays » explique le fondateur de FONDASIA.

65507454_2024163807688396_3688048589843464192_nCette initiative est une chose appréciée par les autorités communales de Kaloum « c’est une occasion pour nous tous de faire une sensibilisation pour que la mendicité des albinos cesse. Nous même ça nous énerve de voir certaines couches faire la mendicité ce n’est pas bon pour l’image du pays, si les albinos eux même ont commencé vraiment ça nous réjouit » indique El hadj Bosy Bangoura premier vice maire de Kaloum.

Poursuivant, il invite la population à accompagner les personnes atteintes d’albinisme « je pense que c’est juste une question de couleur de peau qui différencie les albinos à nous, sinon nous avons le même sang, la même constitution pourquoi les stigmatiser dans la société ? J’appelle la population d’arrêter cette stigmatisation » lance-t-il.

Selon le Rapport exposé par cette fondation sur les massacres de 2006 à 2012 des Pays notamment la Tanzanie, Burundi, Kenya, Swaziland, Guinée, Nigeria, Afrique du sud, Congo RDC, et la Zambie, 105 cas de meurtres ont été enregistrés, 33 Attaques, et 17 vols de cadavres.

Mansaré Soumah Naby Moussa 628820256

 

Share Button

Leave A Reply

Your email address will not be published.

Switch to mobile version