Guinée : des femmes de l’opposition lancent un message fort au nouveau président de la CENI

Kabinet Cissé est désormais le nouveau Président de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), il a été élu ce lundi 26 mai avec 16 voix sur 17, il remplace feu Salif Kébé qui est décédé il y a quelques semaines. Notre rédaction a tendu le micro à certaines femmes de l’opposition qui ont lancé message au nouveau président de la CENI.

Madame Saba Seny Tonamou présidente du conseil national des femmes du Bloc libéral : nous en tant que membre du bureau exécutif du parti Bloc Libéral, cette nomination de M. Cissé n’est pas étonnant, nous nous sommes toujours opposés à cette CENI, car nous pensons que c’est le même système qui va continuer. Ce n’est pas un problème de personne que nous avons en Guinée dans nos institutions c’est un problème de système qui est toujours continuel donc nous avons toujours demandé à ce que nous ayons une CENI technique et indépendante, mais si jusqu’à présent les autorités ne veulent pas écouter les autres sauf continuer toujours à faire plonger le pays dans un même système continuel donc là on n’a pas d’espoir. Je demande à l’ensemble des personnes qui représentent les partis politiques à la CENI de se retirer, car vouloir continuer c’est appuyer dans leur usage de faux et de faux.

Madame Bah Maïmouna Diallo vice-présidente des femmes de l’UFDG : au début, ils ont fait leur choix à Kaba en violation flagrante de la loi et là tout le monde a contesté comme vous savez le pouvoir c’est le premier à enfreindre la loi. Ils ne se sont pas préoccupés pour le respect de la loi donc ils continuent leur chemin. Maintenant par rapport à l’élection du Cissé, ce sont ses frères qui se sont mobilisés pour l’élire, sur le plan juridique il n’y a pas de problème mais vous savez la CENI ce n’est pas là le problème, le débat ce n’est pas qui va être le président mais quand est-ce que la CENI sera indépendante ? M. Cissé vient d’être nommé par ses pairs, alors on va voir qu’est-ce qu’il va nous servir comme plat. Je lance un appel au nouveau du président c’est d’aimer ce pays, d’accepter d’aimer les guinéens et d’accepter de jouer son rôle conformément à la loi. S’il fait ça il va rester dans l’histoire et s’il ne le fait pas, il sera traité de la même manière que ses prédécesseurs et il sera rattrapé tôt ou tard et puni par la nature.

Pour rappel, de 2009 à 2019, Kabinet Cissé fut successivement membre du CNOCSG (conseil national des organisations de la société civile en Guinée) et de l’initiative ITIE / PCQVP (publiez ce que vous payez) avant de prendre les rênes du CECIDE (centre du commerce international pour le développement). Il fut aussi Membre du Conseil de l’Autorité de Régulation des Marchés Publiques (ARMP) Guinée au compte de la Société Civile (CNOSCG).

Korka Bah 622611241

Share Button

Comments are closed.

Switch to mobile version