Publisher Theme
Art is not a luxury, but a necessity.

Dame de Fer: « pour être une femme leader il faut se lever très tôt » dixit la DPE de Fria

Mme Traoré Aragbè Condé est la directrice préfectorale de l’éducation de Fria. Née à Dabola où elle a fait l’élémentaire et secondaire, Mme Traoré obtient le baccalauréat en 1987 et est orientée à l’Ecole Supérieure de Manéah en lange langue anglaise actuelle ISSEG de Lambanyi.

Après ses études en 1990, elle fut mutée en 1991 à Kissidougou au lycée Ernesto comme Professeure d’anglais pendant 9 ans. C’est de là-bas qu’elle s’est mariée et a eu un enfant, puis elle est revenue à Kindia où elle a servi pour 6 ans au lycée 28 septembre. La brave dame fut mutée par la suite au lycée Matam où elle exerce pendant 8 ans avant sa nomination comme DPE à Forécariah. De Forécariah où elle a fait 7 ans, elle est reconduite au même titre dans la cité des alumines.

Ayant exercé pendant 21 ans le métier d’enseignant, Mme Aragbè Condé a la passion du métier, c’est pourquoi elle s’est armée de courage, de persévérance, de détermination. Pour améliorer le système éducatif des enfants à Fria, le N°1 de l’éducation de cette préfecture a mis sa stratégie en place « je suis une femme de terrain et mes cadres le sont. C’est aux environs de 10h-11h qu’on se retrouve pour toucher du doigt ce qui va et ce qui ne va pas. Tous les cadres sont déployés dans les écoles, chaque cadre monte les couleurs dans une école et dans cette école, attendre le déroulement des cours, connaitre l’effectivité du processus de l’enseignement, voir si les professeurs sont à l’heure et quel est le pourcentage de participation des élèves et professeurs qui ont cours à 8h GMT» explique-t-elle.

Pour cette année, Mme Aragbè Condé a sous sa juridiction 5 délégations scolaires, 15.829 élèves au niveau de l’élémentaire, 4.076 élèves au secondaire et 576 élèves au lycée pour le moment. Malgré la crise sanitaire qui a secoué le pays, les examens nationaux de 2020 ont été une réussite pour la dame de Fer avec près de 60 % de taux de réussite au baccalauréat.

Selon l’éducatrice, ce taux n’est pas fortuit « la grande opportunité c’est le courant électrique, les différentes associations des élèves qui viennent renforcer la capacité des apprenants à tout moment à travers le club des débatteurs, il y a aussi les groupes de révision » se réjouie-t-elle.

Pour toutes les femmes qui aspirent à être éducatrices ou leaders, la DPE de Fria conseille à celles-ci de faire une exception dans toutes activités qu’elles entreprennent car selon elle « pour être une femme leader il faut se lever très tôt ».

Interview réalisée par Hasso Bah

Share Button

Comments are closed.

Switch to mobile version