Publisher Theme
Art is not a luxury, but a necessity.

Culture : la compagnie Arc-en-ciel dénonce l’immigration clandestine à travers un spectacle de rue

0

Le quartier Minière situé dans la commune de Ratoma a vibré ce samedi 08 février par un spectacle du rue dont le titre est ‘’Tounkan, the travel’’. Initiée par la compagnie Arc-en-Ciel dont la mise en scène a été assurée par M. Ibrahima Sory Tounkara, ce théâtre avait pour but de dénoncer l’immigration clandestine de jeunes guinéens.

C’est dans un esprit créatif, rempli d’originalité que le metteur en scène a présenté des jeunes comédiens tacheté de toute sortes de couleurs vives pour dénoncer l’immigration clandestine dans les rues de la Minière dans la commune de Ratoma. Cette technique des arts de la rue n’a généralement pas de textes et ce sont les images qui véhiculent le message « nous parlons de voyage et raison pour laquelle nous utilisons la musique ‘’falhe’’ pour faire ce spectacle qui est Tounkan, le voyage. Nous nous servons du théâtre de rue, de faire l’espace public un espace scénique parce que les gens ne vont pas au théâtre, donc on a proposé ce spectacle Tounkan the travel qui veut dire voyage aux populations de la minière » explique Ibrahima Sory Tounkara comédien scénographe dramaturge et metteur en scène, directeur de la compagnie arc-en-ciel.

Pour Aminata Tounkara administratrice culturelle du petit musé de la minière et directrice de la compagnie arc-en-ciel, la seule façon de toucher la population, c’est de faire un spectacle de rue déambulatoire «  cela veut dire que ce n’est pas dans une salle de spectacle. Le petit musée est bien choisi parce que c’est un espace ouvert et intime de 100 places et le spectacle s’est passé à l’extérieur pour toucher le maximum de jeunes et de femmes du quartier vu que l’immigration parle des jeunes qui quittent notre pays pour aller chercher un avenir meilleur donc mieux vaut parler de cette immigration dans la rue pour atteindre cette couche que d’aller dans une salle fermée » notifie-t-elle.

Prenant part à cette rencontre, Mme Aïcha Deen Magassouba comédienne au théâtre national se dit stupéfaite de cette innovation « le théâtre de rue est une autre forme de théâtre qui n’est pas certainement connu en Guinée, mais qui se pratique dans plusieurs pays. Quand j’ai vu cette déambulation aujourd’hui j’étais très contente et de passage, je salue les organisateurs qui ont osé mettre ce numéro sur scène donc c’est un sentiment de joie que j’ai » se réjouie-t-elle.

La compagnie ne compte pas s’arrêter là, dans les jours qui suivront les membres initieront d’autres créations artistiques pour dénoncer quelques maux qui traversent le pays.

84727564_1028460724192678_428414002704416768_n

84994735_1500815160070600_1782319571374440448_n

85066454_653973605170222_8525105286187319296_n85066126_499001837482435_2118009482175840256_n

Korka Bah 622 61 12 41

Share Button

Leave A Reply

Your email address will not be published.

Switch to mobile version