Confession : « je suis tombée enceinte par tentation… » Dixit cette jeune fille

Cette histoire n’est ni une fiction, ni un scénario, c’est la mésaventure de Mademoiselle M.C une jeune fille de 15 ans qui devait faire son BEPC cette année. Fort malheureusement a contracté une grossesse non désirée. Elle s’est confiée à notre rédaction pour lancer un message à toutes les jeunes filles de ne pas tomber dans la tentation.

« Tout a commencé quand mes parents me comparaient à mes copines du quartier qui venaient chez moi. Elles étaient bien habillées avaient des téléphones androïdes, à l’école elles déjeunaient bien, c’est ainsi que je me suis lancée dans la tentation. Un jour, mes copines m’ont dit qu’elles vont me présenter à un homme qui a de l’argent, qui pourra me donner tout ce que je veux. Quelques jours plus tard je me suis vue avec le père de mon enfant et qui m’a posé ses conditions. Au fil du temps j’ai accepté de coucher avec lui, alors que je ne connaissais rien des relations sexuelles. Après quelques mois, je suis tombée enceinte, et la grossesse m’a empêché de réviser car je devais faire le brevet cette année. En plus mes parents m’ont chassé de la maison et présentement je vis chez l’homme qui m’a enceinté avec des conditions difficiles » se confie-t-elle.

Actuellement, M.C n’a aucune activité génératrice de revenu, quand elle quitte chez le père de son enfant, elle va chez ses copines pour épuiser le temps. Voyant ses rêves brisés, Mlle M.C lance un appel à toutes les jeunes filles de sa génération « Vraiment je regrette amèrement, du fait que mes copines m’aient abandonnées, et je n’ai pas pu faire le brevet. J’invite toutes les filles qui ont même âge que moi, de garder leur virginité jusqu’au mariage. Aujourd’hui mes ambitions sont devenues un rêve, et à chaque fois que je passe, on m’indexe du doigt. J’invite aussi les mères de famille à conseiller leurs filles de ne pas faire des bêtises » lance-t-elle.

Les grossesses non désirées deviennent une situation inquiétante pour la couche juvénile, une problématique qui devrait intéresser les familles, la société civile mais aussi le gouvernement à se pencher sur l’éducation sexuelle des jeunes.

Korka Bah 622 61 12 41

 

Share Button

Leave A Reply

Your email address will not be published.

Switch to mobile version