Conakry : Des femmes de la capitale réagissent sur l’installation des murets au niveau des grands marchés

Le gouvernement guinéen à travers le ministère des travaux publics, a initié de construire des murets au niveau des grands marchés de la capitale aux abords des routes principales. Ce projet vise à diminuer les embouteillages sur ces artères, mais aussi protéger la vie des vendeuses qui étalent leur marchandise. Ce constat est visible au marché Enco5 sur la route de Sangoyah, au marché de Sonfonia dans la commune de Ratoma et dans plusieurs espaces publics.

Face à cette initiative, notre rédaction a tendu le micro à certaines femmes qui y circulent pour donner leur appréciation. Pour  Oumou Salmata Diallo vendeuse au marché de Sonfonia, ériger ces murets est une belle initiative du gouvernement  « ces murets nous protègent des accidents. J’invite les jeunes transporteurs de bagages à diminuer le tarif vu qu’ils doivent maintenant faire le tour de ces murets pour amener nos marchandises. A la population aussi de ne pas escalader ces murets, car ils sont là pour nous protéger et passer par les passerelles » lance-t-elle.

Au volant de sa voiture à Enco5, Fanta Traoré se dit satisfaite de la mise en place de ces murets « à chaque fois que j’étais de passage pour le boulot, je pouvais faire une heure de temps intacte, car les vendeuses étalaient leur marchandise. J’apprécie beaucoup l’initiative et j’espère que la circulation sera plus fluide » se réjouie-t-elle.

Même si ces murets ont un avantage pour les citoyens, certaines vendeuses n’apprécient guère la manière d’ériger ces murets. C’est le cas de Mariam Sylla la cinquantaine, vendeuse  au marché de  Sonfonia « ce n’est pas comme ça que l’Etat devrait mettre en place ces murets, on n’a pas pensé aux personnes âgées comme moi. Je suis obligée de faire le tour pour arriver à ma place et je n’ai plus d’espace pour étaler ma marchandise. Le mieux c’était de nous aider à avoir des places dans le marché et ériger ces murets. Je reconnais quand même c’est une bonne chose car ça nous protège des accidents et des accrochages avec les chauffeurs de taxi » indique-t-elle.

Korka Bah 622 61 12 41

 

Share Button

You might also like More from author

Leave A Reply

Your email address will not be published.

Switch to mobile version