Acte 5 du FNDC: «ce combat n’est pas politique, plutôt un combat citoyen» dixit une activiste de la société civile

Comme les précédentes marches, le FNDC (Front National pour la défense de la constitution) a mobilisé ce mardi 26 novembre sur l’autoroute Fidel Castro plusieurs citoyens venus de tous les bords, pour protester contre le changement de la constitution prévu en République de Guinée.

Présente à cet autre appel du FNDC, cette activiste de la société civile se réjouie de la mobilisation citoyenne <<je me réjouie encore une fois de la forte mobilisation de la population guinéenne pour réitérer au gouvernement guinéen ce refus d’accepter un troisième mandat et un changement d’une constitution en Guinée. C’est une cinquième fois aujourd’hui que le FNDC appelle à une mobilisation et vous voyez la mobilisation, c’est un fort engagement pour nous acteurs de la société civile de voir que nous ne sommes pas les seuls engagés dans ce combat, mais il y’a aussi des citoyens qui ne sont pas acteurs de la société civile mais qui partagent aujourd’hui ce combat>> dit Diallo Diariatou.

Pour la jeune activiste, ce combat est loin d’être politique comme le pense une partie des guinéens <<Ce combat n’est pas un combat des leaders politiques, il faut qu’on fasse la part des choses, vous savez il y’a l’enrôlement du fichier électoral qui a déjà commencé, il y’a des gens qui ont préféré commencé par là avant de venir rejoindre la marche, nous n’attendons pas les leaders politiques qu’ils viennent ou pas, ce n’est pas un combat politique, mais plutôt un combat citoyen » précise-t-elle.

Dévouée pour le respect de la constitution, Mlle Diallo s’engage à répondre aux appels du FNDC pour une mobilisation citoyenne.

Mansaré Soumah Naby Moussa 628-820-256

Share Button

Leave A Reply

Your email address will not be published.

Switch to mobile version