3ème édition du salon international du livre de la jeunesse de Conakry : Quelle place occupe la femme dans la littérature ?

Le centre culturel Franco-guinéen a abrité ce mercredi 06 novembre le lancement de la 3ème édition du salon international du livre de jeunesse de Conakry organisée par les éditions Ganndal sous le thème  »livres et éducation de la petite enfance en Guinée ». Cette journée inaugurale a connu la présence du ministère des sports, de la culture et du patrimoine historique, mais aussi des éditeurs venus de partout en Afrique pour exposer leur produit à la jeunesse guinéenne.

Pour le délégué général du salon international du livre de la jeunesse de Conakry cette première partie est une réussite « comme journée inaugurale nous avons déjà des aspects positifs que nous pouvons signaler, en matinée nous avons eu la première table ronde qui était placée sous l’égide du ministère de l’action, de la promotion féminine et de l’enfance, comme vous le savez le thème général de ce salon 2019 est à sa troisième édition c’est des  »livres et éducation de la petite enfance en Guinée » donc le ministère a eu l’opportunité au cours de cette table ronde de présenter les grandes lignes du programme national pour le développement et la protection de l’enfance en Guinée » explique monsieur Aliou Sow.

Présente à cette rencontre, Nadia Essalmi éditrice Marocaine édifie la place qu’occupe la femme dans le livre « je donne dans les livres comme des graines, et c’est des graines pas de révolte, mais des graines de respect de la femme, des graines pour que la maman, pour que l’enfant qui ne connait que la maman puisse avoir le respect de l’enfant ou du jeune, montrer que l’homme il n’est pas en haut, mais il est à côté de la femme, c’est ce genre de valeur qu’il faut véhiculer que ça soit dans les livres ou dans les séances de lecture » dit-elle.

74787798_2537463679694991_6510825049530826752_nPour sa part, Stéphanie Orfila relate l’importance de la littérature chez l’enfant « La littérature jeunesse constitue un enjeu culturel et éducatif majeur dans une société et c’est pareil en partie que l’enfant se crée son imaginaire. Elle aide aussi à bâtir sa représentation du monde, c’est grâce à elle, il se familiarise avec les livres, et puis il va pour revenir avec les problématiques cruciales de développement » explique l’attachée de coopération pour le français, en charge de la francophonie et de la politique du livre Ambassade de France en Guinée.

Pour cette troisième édition, le Maroc est l’invité d’honneur de cet événement qui prendra trois jours allant du 06 novembre au samedi 09 novembre 2019.

Mansaré Soumah Naby Moussa 628820256

Share Button

Leave A Reply

Your email address will not be published.

Switch to mobile version